L’Albanie a rassemblé cette année les membres du clergé et les théologiens du monde entier lors de la 28e réunion internationale « Prières pour la paix 2015 ». La réunion durera jusqu’à mardi soir.

 

Pendant trois jours Tirana, la capitale de l’Albanie, sera aussi la capitale de la liberté religieuse dans le monde. Environ 400 personnalités de tous les pays du monde se sont jointes à la 28e réunion internationale « Prières pour la paix », en commémoration du 20e anniversaire de la dernière guerre dans les Balkans.

La paix, la tolérance religieuse et le dialogue, font l’objet de la réunion qui a débuté hier et se poursuivra le 7 et 8 septembre. Dans le cadre de « Prières pour la Paix 2015 » sont invités des politiciens et des chefs religieux de partout dans le monde, parmi eux : le vice-président du Parlement européen, le ministre italien des Affaires étrangères, le ministre italien de la Justice, le Secrétaire général de « Croyance et paix » du Japon, le vice-ministre de la Coopération et du développement allemand, le ministre des Affaires étrangères du Salvador, etc.

Cette réunion internationale sur la paix est organisée par la Communauté de Sant’Egidio, en collaboration avec la Conférence épiscopale d’Albanie, l’Eglise orthodoxe autocéphale d’Albanie et le gouvernement albanais.

Le Ministre de la Protection sociale, Blendi Klosi, a déclaré que cette 28e réunion se tient dans une capitale où règne l’harmonie religieuse.

« En seulement deux ans, nous avons pris en charge la construction de la Grande Mosquée, inauguré la cathédrale orthodoxe, reçu le Pape François et durant ces journées de la paix nous inaugurerons l’Odéon des derviches Bektashinjte. Je souhaite vous dire que la paix est toujours possible. » a déclaré M. Klosi.

Il a aussi souhaité la bienvenue dans l’Albanie de la tolérance religieuse aux représentants du haut clergé venus du monde entier. « Bienvenue au pays ou les religions coexistent en harmonie, dans le pays des 650 mosquées, 150 monastères et 1 100 églises. Bienvenue au pays des belles merveilles » a dit Klosi en citant quelques mots de la prix Nobel albanaise Mère Teresa.

« A l’occasion de l’ouverture de cette réunion internationale qui durera jusqu’au 8 septembre, nous constatons que la paix est toujours possible. Je cite Mère Teresa, qui dit que  « la paix commence toujours avec un sourire » et Muhammad qui dit que « le sourire est la charité » » a ajouté M. Klosi.

Lors de la réunion a aussi été lu le message du pape François, qui, après sa visite, n’a pas hésité à appeler à nouveau Tirana la « capitale de la coexistence religieuse ».

« Je vous suis reconnaissant d’avoir choisi l’Albanie. Vivre ensemble dans la paix est possible. Nous ne devons pas céder à la guerre, la paix est possible. La foi authentique apporte la paix. À travers l’exemple de l’Albanie peut naître une nouvelle prophétie de la paix. Nous ne pouvons pas rester indifférents face à ceux qui souffrent de la violence et de la guerre. Construire des murs et des barrières, pour empêcher d’entrer ceux qui cherchent un lieu de paix, c’est aussi une violence ».

Environ 4 000 personnes participent aux « Prières de la Paix 2 015 », parmi elles des chefs religieux du monde entier, des catholiques, orthodoxes, protestants, musulmans, juifs, zoroastriens, sikhs et bouddhistes. Ils viennent d’Italie, d’Allemagne, de France, de Belgique, d’Irak, d’Israël, d’Inde, de Russie, d’Indonésie, de Chypre, du Japon, de Chine, d’Australie et de nombreux autres pays d’Europe, d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine.

Le Premier ministre, Edi Rama, a commencé son discours par une déclaration du Pape François, qui a appelé l’Albanie terre de la fraternité religieuse.

« Bien que je m’adresse à vous simplement et sans dénominations cérémoniales, vous avez ma gratitude la plus élevée, non seulement pour ce que vous représentez, mais aussi pour la dimension spirituelle inestimable que vous transmettez en ces temps difficiles que nous vivons, comme un remède pour des centaines de milliers de croyants » a déclaré M. Rama.

« Nul ne va me tenir rancune si je salue en particulier un berger des âmes qui vient pour la première fois en Albanie et qui nous rappelle par sa présence la résistance et le martyre du peuple irakien et des chrétiens en particulier. Par conséquent, pour votre force morale et le rappel que vous nous transmettez que la naissance de la coexistence à venir du christianisme irakien n’est pas morte, soyez le bienvenu à Tirana », a dit M. Rama à M. Sakos, Patriarche de Babylone des Kaledjve.

Cet article a été préalablement publié sur Albinfo.ch, le site d’actualité des Albanophones en Suisse.

albinfo



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.