Pour faire simple, on a battu de nouveaux records aux USA. Le S&P et le Nasdaq sont au plus haut de tous les temps et personne n’a peur car, cette fois, c’est pas pareil que la dernière fois. On croit à l’avènement de la technologie. Il n’y a pas un jour qui passe sans que l’on nous annonce une nouvelle avancée dans un secteur ou dans un autre. Tout le monde veut en faire partie et devenir riche là dessus. Mais effectivement, ce n’est pas pareil que la dernière fois.

On parle toujours des résultats du trimestre: il y a à boire et à manger mais, globalement, c’est pas mal du tout et, en général, mieux que les attentes. Vendredi, c’était Amazon, Starbucks ou encore Juniper qui tiraient leurs épingles du jeu et qui permettaient au marché de battre de nouveaux records. Ça, et le fait que plus personne ne veut investir dans le marché obligataire.

Le dollar était un peu plus faible, mais ce n’était pas la préoccupation de la journée. L’Europe terminait en hausse, les bons chiffres en Allemagne – IFO meilleur que prévu ont fait que l’on se sentait relativement en confiance. La Grèce était également sur toutes les lèvres, même si les résultats du meeting de l’Eurogroup n’ont absolument rien donné. L’indice grec terminait en hausse de 3.3% et les analystes du Crédit Suisse nous annonçaient que, selon leurs calculs, la Grèce avait de quoi survivre jusqu’au mois de juillet.

Elle est bien bonne celle-là. Ça fait des semaines que l’on dit que fin avril, c’est fini. Et dès que l’on arrive à la date fatidique, on découvre des nouvelles ressources insoupçonnées qui donnent un répit de plus. C’est une bien jolie nouvelle que l’on nous annonçait à la veille du week-end.

En conclusion, le marché US termine au plus haut. L’Europe pas mais, globalement, la semaine fut bonne. Les résultats sont, comme toujours, meilleurs que les attentes. La Technologie est THE PLACE TO BE, le dollar n’a plus la même niak qu’avant, l’euro montre des signes de résistance et ne veut pas aller à parité sans combattre, le pétrole baisse un peu ce matin après une très belle semaine. D’ailleurs, ce week-end dans les journaux, on commençait à nous dire que le pétrole n’irait pas plus bas et que le pire avait été fait. L’or, lui en revanche, continue d’aller plus bas. Ce matin, le métal jaune est à 1181$ et le baril est à 56.89$.

L’Asie est en hausse du côté Chine et Hong Kong, HSBC aussi après les rumeurs d’éventuel spin-off de sa division banque privée. Le Hang Seng monte de 1.30% et Shanghai avance de 1.9%. Alors que tout le monde est convaincu que la Chine est maudite économiquement et que ça ne peut pas continuer éternellement comme ça, le marché continue pour le moment. Le Japon recule de 0.1%, le secteur automobile étant un peu faible après les publications trimestrielles.

Pour les nouvelles du jour, c’est toujours et encore le même refrain: les chiffres du trimestre. Aujourd’hui, il y a un gros morceaux qui éclipse le reste: APPLE. Le titre qui a la capacité de fabriquer de nouveaux records ou de détruire le «momentum» du marché. Les chiffres devraient être bons, on attend 2.14$ par action. Contrairement au reste du marché, tout le monde est HYPER-BULL sur les chiffres d’Apple. Entre l’Apple Watch et l’iPhone 6, cela semble être un «no brainer», sauf que, quand c’est trop évident, ça me rend nerveux. Attention également à «l’effet dollar» qui pourrait avoir coûté 2 milliards à Apple.

Le reste de la semaine sera également très chargé, voici un échantillon de ce qui nous attend:

Capture-d’écran-2015-04-27-à-06.34.02Source : Marketwatch.com

Pour le reste, le patron de VW a pris la porte après une longue lutte intestine de pouvoir. Attention donc aux changements chez Volkswagen. Le 10 Downing Street a mis en garde l’étranger contre toute tentative de take over sur BP, Londres ne se laissera pas faire et compte bien garder la compagnie pétrolière dans le pays. Le dernier sondage du Barron’s donne des chiffres intéressants. 45% des sondés se disent bullish, 5% sont négatifs ou bear. Le reste est neutre. Les interviewés prévoient le pétrole à 54.45$ pour la fin de l’année – ce qui est très courageux – et l’or devrait valoir 1171$ à la même date. Ce qui est encore plus courageux. En gros, on est très confiant, mais on a un peu le vertige quand même.

Pour le reste, Deutsche Bank publie des chiffres plombés par les litiges juridiques et veut se séparer de Postbank, mais on ne sait pas encore comment. Et puis, si l’on ne sait pas de quoi parler cette semaine, il y aura la réunion de la FED qui commence demain et se terminera mercredi soir par le discours de Madame Yellen qui nous dira quelle sera la couleur de l’été en ce qui concerne les taux.

Quant aux chiffres économiques, nous aurons les prix à l’importation en Allemagne, le PMI des services aux USA, le Dallas FED manufacturing Index et le nombre de chômeurs en France. Pour l’instant, les futures sont en hausse, mais à voir ce qu’ils montent, je dirais que le terme «inchangé» est bien plus approprié. L’euro/$ est à 1.0854, le yen vaut 119.06, le Bitcoin est à 216$ et le rendement du 10 ans américain est de 1.9%. En ce qui concerne «nôtre» franc suisse, il vaut 1.0366, les savants discours de la BNS de la semaine dernière font encore effet.

Un très bon début de semaine.

Thomas Veillet, Investir.ch

«In a new interview, the president discussed the upcoming election. He said that Hillary Clinton is going to do great as a presidential candidate. When asked how Biden would do, Obama said, ‘Hillary’s going to do great.’» –Jimmy Fallon



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.