Pour sa seconde édition, le Festival Histoire et Cité s’empare de la thématique des croyances religieuses et de la manipulation des masses. L’occasion de poser un regard critique sur le monde d’hier et d’aujourd’hui, comme sur celui de demain. Quant à Sept.info, il y anime le débat sur le djihadisme. 

Fort du succès rencontré il y a deux ans – plus de 8500 curieux s’étaient déplacés – le Festival Histoire et Cité embraye sur une deuxième édition, intitulée «Croire, faire croire», avec une programmation riche et variée. Ce ne sont en effet pas moins de 240 invités, une centaine de conférences, tables rondes, présentations d’ouvrages d’auteurs et séances de dédicaces qui seront cette fois proposées au public, du 30 mars au 1er avril. Sans compter des projections de films (lire encadré ci-contre), une performance théâtrale, des expositions, des visites guidées ainsi qu’un volet pédagogique spécifiquement préparé pour les classes du secondaire.

Multiples formats

Pour le directeur du festival, le professeur Pierre François Souyri (Unité de japonais, Faculté des lettres), la diversité des formats choisis devrait séduire un large public: «Notre ambition est de proposer une manifestation qui soit à la fois scientifique et festive pour débattre des grandes questions qui agitent les société européennes. Ce projet répond à un véritable besoin social, que nous avons identifié par le passé au vu de l’incroyable succès de nos cycles de conférences.»

couv

Un choix d’actualité

La thématique choisie cette année – croire et faire croire – s’est naturellement imposée. «Les vagues d’attentats qui ont secoué la France ont soulevé de nombreuses interrogations, liées aux religions contemporaines, explique le directeur adjoint de l’événement Sébastien Farré (Maison de l’histoire). Mais le Festival ne s’intéresse pas seulement au fait religieux. A l’heure où l’on parle beaucoup de post-vérité, la manifestation interroge aussi notre rapport aux médias et au rôle d’internet dans la société.» En proposant par ailleurs une scène, un bar, un studio radio et des mini «nocturnes», l’édition 2017 assume véritablement sa vocation de festival. Une manifestation où le spectateur peut circuler dans la programmation au gré de ses envies. —

30 mars au 1er avril

Festival Histoire et cité

 

SAMEDI 01 AVRIL – 10H15 À 11H15

Café restaurant du Parc des Bastions

L’EUROPE AU DÉFI DU DJIHADISME

Alexandra Laignel-Lavastine présente son dernier essai La Civilisation européenne face au défi du djihadisme, (2017) qui s’inscrit dans la continuité de La Pensée égarée. Islamisme, populisme, antisémitisme: essai sur les penchants suicidaires de l’Europe (2015). L’auteur se demandera au nom de quels principes universels, de quel «sacré» les Européens, confrontés à l’offensive djihadiste, seraient-ils encore disposés à se battre.

En partenariat avec sept.info

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.