Fin de semaine en fanfare pour tous les marchés un peu partout dans le monde. Pourtant, ce matin ce ne sont que des commentaires méfiants que je peux trouver sur le web. Trop haut, trop vite, pas justifié, trop d’options traitées, pas assez d’options traitées, pas assez de Bears, trop de Bulls… Bref, ça monte, mais je n’ai pas l’impression que l’on y croit vraiment, c’est peut-être pour ça que ça va continuer, va savoir.

Le S&P500 a battu un nouveau record historique, 2097 points, et le Nasdaq n’a jamais été aussi haut qu’en mars 2000, et ce n’est pas peu dire. Quant au Dow Jones, il a passé la barrière psychologique des 18’000 points. Tout va bien. Les marchés ont fait comme si les chiffres de la confiance de l’Université du Michigan étaient bons et ils se sont raccrochés au fait que l’Europe à l’air d’aller SUPER bien après les chiffres du GDP publiés vendredi. L’Allemagne faisait mieux qu’attendu, +0.7% et emmenait le Dax au-dessus des 11’000 pendant un bref instant. L’Europe dans sa globalité offrait un GDP en hausse de 0.3% et la France grimpait de 0.1% – de la folie. Globalement, les commentaires des experts étaient plutôt encourageant après toutes ces publications, sachant que Draghi n’a même pas vraiment commencé son QE.

On peut donc se dire que tout va bien. Apple va se mettre à vendre des voitures, le Ministère du Commerce Chinois déclare que la Chine n’est pas en déflation et qu’elle voit des grosses entrées d’investissements de l’étranger, le pétrole n’est plus un problème, l’Ukraine non-plus. Le Japon annonce un GDP en croissance (bien qu’il soit en-dessous des attentes des prédicateurs de la finance) et puis, on a bon espoir que la Grèce va trouver une solution avec l’Europe aujourd’hui – bon, ça c’est moins sûr, mais on ne va tout de même pas gâcher la fête !

Merkel a plus ou moins laissé entendre qu’il y avait une issue possible à la crise grecque pour autant que la Grèce accepte au moins 50% des propositions de l’Europe. Chose qui reviendrait plus ou moins à prolonger le bailout grec, ce que refuse catégoriquement le gouvernement d’Athènes. MAIS… Mais il semblerait qu’en négociant intelligemment, on pourrait arriver à un compromis qui serait «légalement et techniquement» une prolongation du bailout, mais qui permettrait à Tsipras de sauver la face et d’annoncer à ses concitoyens qu’il «trouvé» une solution, un nouveau plan… Ce qui permettrait à tout le monde de sortir vainqueur de ce poker menteur.

Du coup, si le problème grec se règle cette semaine, nous vivrons dans un monde économiquement parfait, ce qui devrait permettre aux marchés de monter pour toujours et d’atteindre la stratosphère dans les semaines qui viennent. Ben oui, comprenez bien que tout ce qui nous préoccupait depuis des semaines est en train de s’envoler. L’Ukraine, c’est réglé; le pétrole, plus personne n’en parle; les chiffres du trimestres sont bons; Apple est en train de devenir LA World Company et ne devrait pas s’arrêter de monter tant que le trillion de capitalisation boursière n’est pas atteint (histoire que les Américains puissent vendre des t-shirts avec 1 billion d’apples imprimés dessus); plus personne ne parle d’Ebola; plus personne n’achète des obligations; même Twitter publie des bons chiffres trimestriels… Franchement? Qu’est-ce qui peut nous faire baisser??? Non, soyons francs, je crois que nous sommes entrés dans un monde parfait. D’ailleurs, ce matin en regardant par ma fenêtre, j’ai vu passer un troupeau de licornes, c’est vous dire si tout va bien.

Ce matin, vu que l’on appris que la Chine n’est pas en déflation et que le GDP du Japon est en croissance, tout monte en Asie: le Nikkei de 0.49% et passe la barre fatidique des 18’000 – cet indice va exploser à la hausse… La Chine avance de 0.22% tout comme le Hang Seng. Ce n’est pas l’euphorie non plus, mais pour le moment, ça monte.

Le pétrole est à 52.68$ et le Barron’s fait sa Une avec une brochette de spécialises qui sont là pour vous dire quoi acheter dans le secteur et comment faire pour faire fortune avec le rebond du baril.

Dans les nouvelles du matin, le FT fait sa Une sur les taux négatifs qui pourraient «secouer» le système financier, le Chairman de la BNP s’excuse d’avoir fait des erreurs «éthiques». Apparemment, les sanctions infligées par les USA auront été un «wake-up call» pour eux. Le créateur de Nutella est décédé à 89 ans, je demande une minute de silence dans chaque réunion weight watchers cette semaine.

Le gourou Dennis Gartman pense que dès qu’il s’agit de savoir où va le S&P500, il suffit de demander à un enfant de 4 ans: en regardant le graphique, ce dernier n’aura aucun mal à dire qu’il faut suivre la tendance, et puis c’est tout. Fifty Shades of Grey fait un carton au cinéma, je pense qu’il faudra me péter une jambe pour que je mette un pied au cinéma pour voir ça. Néanmoins, c’est une bonne nouvelle pour Universal Pictures.

Les fondateurs de Google, Larry Page et Sergey Brin, ont prévu de vendre pour 4.4 milliards de titres Google dans les deux prochaines années. Actuellement, ils contrôlent Google via une catégorie d’actions préférentielles qui leur donne 54.6% des voix, bien qu’ils ne possèdent «que» 13.1%. Après la vente des 4.4 milliards, ils ne contrôleront plus que 52%. Ça devrait aller.

Le Barron’s pense que le Crédit Suisse a 20% de potentiel de hausse et qu’il pourrait combler l’écart avec l’UBS en réduisant les coûts. Réduire les coûts, en termes financiers, ça veut dire licencier massivement.

Côté chiffres économiques, nous aurons le Trade Balance Espagnol, le Trade Balance Européen, et puis c’est tout. Rien aux USA, parce que c’est President Day et que les marchés américains sont fermés.

Les futures sont inchangés, l’Euro/$ est à 1.1410, le yen est à 118.53, l’Euro/Suisse est 1.0604, le Bitcoin vaut 229$ et le rendement du 10 ans est 2.05%.

Côté publications du trimestre, nous aurons Actelion, Anglo Pacific Group ou encore Saipem, tout ça pour vous dire que la saison des résultats est belle et bien terminée.

Je crois que c’est tout ce qu’il y a à dire ce matin, mis à part peut-être signaler que la croissance du trafic sur Investir.ch se porte bien: en janvier, les visites sur le site étaient en hausse de 127%, le nombre de visiteurs uniques +152% et les pages vues en hausse de 113.4% – merci..

Très bonne journée à tous.

Thomas Veillet, Investir.ch

La phrase du jour: «A new report says that last year Colorado collected $44 million in marijuana taxes. Unfortunately, they can’t remember where they put it.» –Conan O’Brien



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.