Ouvert aux photographes de moins de 30 ans vivant en Suisse ou de nationalité suisse, le Prix Sept du photojournalisme suisse 2021 a été couronné les narrations photographiques de Gabriel Monnet (premier prix) et de Théophile Bouldanis (deuxième prix).

Le prix n’a pas pu être remis en 2020 à cause de la pandémie de coronavirus. Les candidatures pour l’édition 2022 du Prix Sept de photojournalisme suisse sont d’ores et déjà ouvertes. Règlement sur notre site sept.info

Les prix seront remis aux lauréats cet automne au Théâtre Nuithonie à Villars-sur-Glâne.

ccccccc

1er prix – Gabriel Monnet: «92%»
Sébastien Maillard pose pour des photos des détails de son corps. (© Gabriel Monnet)

Intitulé «92%», le récit de Gabriel Monnet narre l’extraordinaire et touchante histoire de Sébastien Maillard, gravement brûlé sur plus de 90% de son corps et qui a survécu grâce à la thérapie cellulaire. 

Vivant à Bex, Gabriel Monnet, qui aura 20 ans au mois d’août 2021, termine sa quatrième et dernière année d’apprentissage de photographe au Centre d’enseignement professionnel de Vevey (CEPV). Il a commencé la photographie à l’âge de 9 ans par des affûts pour photographier différents types d’oiseaux et d’animaux. Lauréat en 2017 du prix Young – 18 YEARS au Festival Nature de l’Ain en France, il s’intéresse au photojournalisme, au documentaire et à la photographie de portraits. Ses images ont déjà été publiées dans de nombreux médias romands.

En plus du prix d’une valeur de 1’500 francs, Gabriel Monnet s’est vu confier la réalisation d’un portfolio inédit pour l’un des partenaires du Prix Sept de photojournalisme suisse, les Transports publics fribourgeois. 

ccccccc

2e prix – Théophile Bloudanis: «Des Hommes y étaient»

Vêtements laissés après la fermeture du bâtiment dans la grande salle de l’asile où étaient rassemblés les patients. © Théophile Bloudanis

Théophile Bloudanis propose un récit tout en nuance autour des installations militaires italiennes de l’île de Leros en Grèce qui datent des années 1930.

Né en 1996 et vivant à la Chaux-de-Fonds, Théophile Bloudanis est étudiant à l’Université de Neuchâtel où il suit les cours Master en journalisme et a effectué de nombreux stages dans diverses rédactions romandes.

ccccccccc

Participez au Prix Sept du photojournalisme suisse 2022

cccccc

En partenariat avec



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.