Vade mecum pour 2016 destiné aux journalistes, blogueurs, internautes, professeurs, à tous ceux qui ont le désir de nous tirer vers le haut pour sortir du marasme ambiant:

PROPOSITION POUR UNE PENSÉE NON-PARASITÉE PAR LA FALSIFICATION, LE BUZZ, LA DÉMAGOGIE, LA RÉPÉTITION, L’EXTRÉMISME, LES RÉVISIONNISMES, LE RACISME ET LE SOUTIEN AUX SALAUDS DE TOUT BORD

1) Vérification drastique de TOUTES les sources utilisées et partagées:

– Qui me parle? Quelle est sa vision politique? Ses réseaux? Ses intérêts? Que puis-je savoir de lui?

– L’information est-elle fiable? Puis-je la recouper avec d’autres sources fiables? Est-elle corroborée par d’autres témoignages ou média dignes de confiance?

– De quand date l’information? N’y-a-t-il pas anachronisme? Péremption?

– Où cela se passe-t-il? Cela correspond bien au pays/ au lieu / à la ville dont je prétends vouloir parler?

– Quelles sont les références historiques utilisées? Sont-elles exactes, conformes aux faits, vérifiées?

– Les images utilisées illustrent-elles bien ce qu’elles prétendent vouloir illustrer? Quelles sont leur source? La date? Le lieu?

2) Concrètement:

– Passer TOUT au crible:

*les Sites Internet utilisés (en 3 clics, on regarde le « qui sommes-nous? », la « liste des sites amis », la page d’accueil, et généralement on a compris)

*les textes et références (on vérifie via Google si ce qui est rapporté est vérifié par ailleurs, si cela est repris par des sources scientifiques, quels sont les réseaux qui rapportent « l’information », de quand et d’où date l’information)

*les images (on passe toujours une image dans Google image avant d’en dire quoi que ce soit, afin d’en vérifier la date et l’origine).

– Garder une attention particulière vis à vis de toutes les sources « clé sur porte »:

*les vidéos qui prétendent t’expliquer tout en 7 minutes avec un monsieur qui te parle droit dans les yeux en te disant que tout le monde ment sauf lui

*les citations sur le Net bien formatées dans une jolie bannière et qui environ 8 fois sur 10 sont falsifiées

*les sites, groupes, « informations » qui viennent toujours te donner raison et parfaitement conforter ce que tu penses déjà

*les images et leur légende, falsifiée dans une majorité de cas.

CETTE RIGUEUR DOIT VALOIR POUR TOUTES LES SOURCES, ET PAS SEULEMENT VIS À VIS DE CELLES AVEC LESQUELLES NOUS NE SOMMES PAS D’ACCORD.

C’est basique en fait, tout cela devrait s’apprendre à l’école et être un réflexe pour tous. Mais notre manque de vigilance actuel permet à la confusion politique de gagner chaque jour du terrain. En ce compris chez les intellectuels et les « professionnels ».

Il est vraiment temps de sortir de cette paresse de l’esprit qui profite et à des salauds et à des minables et à des plaisantins.

Passons au contrôle social renforcé à ce sujet : corrigeons quand nous voyons des erreurs circuler, interpellons, expliquons, écrivons à la presse. Ne laissons plus d’espace possible à l’inconsistance et à la manipulation

Bref, on défend quoi et qui quand nous nous exprimons?