Tous les articles

«Je danserai si je veux»

Plaidoyer à la prise en main de son destin envers et contre tous à travers le portrait courageux et digne de trois jeunes femmes arabes en Israël. La manifestation d’une volonté de vivre tout simplement, dans des sociétés oppressantes. «Je danserai si je veux» est encore à voir demain, samedi 12 août, aux cinémas du Grütli.  … Lire la suite


Un Juif pour l’exemple

Librement inspiré du roman homonyme de Jacques Chessex, le dernier film de Jacob Berger, Un Juif pour l’exemple, relate un drame survenu durant la Seconde Guerre mondiale, quand un marchand juif de bétail fut assassiné par des habitants de Payerne, partisans du nazisme. On se souvient du scandale provoqué par la sortie du faux-roman de … Lire la suite


Vade mecum 2016 : Pour une pensée non-falsifiée

Vade mecum pour 2016 destiné aux journalistes, blogueurs, internautes, professeurs, à tous ceux qui ont le désir de nous tirer vers le haut pour sortir du marasme ambiant: PROPOSITION POUR UNE PENSÉE NON-PARASITÉE PAR LA FALSIFICATION, LE BUZZ, LA DÉMAGOGIE, LA RÉPÉTITION, L’EXTRÉMISME, LES RÉVISIONNISMES, LE RACISME ET LE SOUTIEN AUX SALAUDS DE TOUT BORD … Lire la suite


"Capucine" de Blaise Hofmann

Ma rencontre avec l’ouvrage « Capucine », de Blaise Hofmann tient du hasard, un double hasard. Cela commença par l’annonce de l’exposition de photographies « Qui se souvient encore de Capucine » au musée Forel, la bonne institution morgienne à laquelle je suis … abonné ou avec laquelle je suis ami, à moins que ce … Lire la suite


"Il est de retour", le film

« Il est de retour » est de retour, après le roman désopilant et bien mené de Timur Vermes, les écrans allemands ont droit à la primeur de l’adaptation cinématographique. Passer du texte à l’image n’est pas chose facile, rentre en ligne de compte le respect du roman , de l’idée que l’on s’en fait, … Lire la suite



"Soumission" de Michel Houellebecq

Cela réjouira l’hétéro macho, public cible, fantasmeur à la petite semaine sur de fortes poitrines de 15 ans si possibles, sur lesquelles il est permis d’étaler sa semence avec son engin (vigoureux, forcément, merci viagra). Bref du Houellebecq.


"Il est de retour" de Timur Vermes

Très naturellement, je me suis attaché au narrateur, il m’est devenu sympathique. Sa raideur, son décalage – une sorte de Mr Bean militariste tout aussi improbable et maladroit – concourent à faire du Hitler version Vermes un … ami !!!