Vernissage le 13 septembre 2017 à 18h30

Exposition ouverte du 13 septembre 2017 au 14 mars 2018

Né en Suisse en 1969 et établi à Lausanne, Sébastien Kohler vient du monde de la musique. Autodidacte en matière de photographie, il se passionne depuis quelques années pour le procédé au collodion humide, mis au point en 1851 par le sculpteur et calotypiste anglais Frederick Scott Archer, suite aux travaux du photographe français Gustave Le Gray. Ce procédé fournit d’excellents négatifs sur verre que Sébastien Kohler présente à la manière d’un ambrotype, technique brevetée en 1854 par James Ambrose Cutting aux Etats-Unis. Le principe est simple: si l’on place un négatif sur plaque de verre devant un fond noir en l’éclairant de face, celui-ci apparaît alors en positif car la lumière éclaire l’argent métallique qui constitue l’image.

Cette exposition révèle l’extraordinaire travail de Sébastien Kohler: sa maîtrise d’un procédé photographique du XlXe siècle, associée à la puissance de son regard de portraitiste contemporain ne pouvait que séduire le Musée suisse de l’appareil photographique: parmi les procédés présentés dans son exposition permanente, seuls ceux au collodion n’ont pas encore trouvé d’écho au travers d’une exposition temporaire permettant d’en découvrir toute la richesse.