J comme….

Joyeux Noël ! Allez, comme c’est Noël cette semaine, je vous mets une ration de 6 lettres à la place des 3 prévues par semaine. J’aimerais aussi m’arrêter quelques secondes sur cette fête de la nativité. J’aime son athmosphère de frimas, j’aime l’odeur de cannelle, de vin chaud, de sapin qui évoquent pour moi les chansons de mon enfance, les retrouvailles familiales, le partage. J’aime surtout cette phrase

«  paix sur la terre aux hommes de bonne volonté », si souvent associée à Noël, qui nous rappelle que la bonne volonté consiste à promouvoir la fraternité et à refuser l’exclusivité d’une vérité religieuse ou idéologique, à refuser le prosélytisme, l’exclusion, le racisme, la violence. Les hommes ont inventé les religions pour croire à une vie après la vie ( c’est plus sympa que le néant…) et pour se donner un code de conduite pour nous imposer le respect les uns des autres. Tout le reste: la violence, la pseudo supériorité d’une croyance sur les autres, les atteintes aux droits humains fondés sur la religion, ne sont qu’une instrumentalisation de la naiveté des croyants et finalement, une dangereuse et criminelle et escroquerie.

Jugements de valeur (syndrome du…) : maladie intellectuellement transmissible qui consiste à imposer aux autres une vision manichéenne des choses ( les bons, les méchants, le juste, le faux etc.) conforme aux seules ( c’est triste d’être seul…) certitudes de celui ou celle qui profère lesdits jugements. Sont facilement exposés à cette maladie les adeptes de la pensée unique, qu’elle provienne d’un curé, d’un pasteur, d’un mollah, d’un rabbin, d’un secrétaire de parti ou de tout autre gourou ou individu se prétendant en possession de la seule vérité. Même mère Teresa a dit : « Si vous perdez votre temps à juger, vous n’en n’aurez plus pour aimer ».

Joujoux : Fini les jouets juste pour les jeunes enfants, désormais les adultes ne jurent que par ces joujoux , jetables ou pas, dont ils jouissent : quads et voitures tout terrain aussi polluantes qu’inutiles tablettes informatiques et autres,

« Smartphone », utiles sans être indispensables, la liste semble ne sera jamais exhaustive. Ces joujoux jettent les gens dans une frénésie jubilatoire qu’ils justifient au jour le jour par des excuses peu jouissives, apparemment rationnelles certes, mais tristement peu justifiables. Ils ne reconnaissent même pas, (ce qui serait pourtant tellement plus facile et sympathique), qu’ils veulent simplement « faire joujou » et s’amuser comme des jeunes qu’ils ne sont plus.

K comme….

Kilomètres : des kilomètres de connaissances concoctées en kit ne valent pas un kopek sans curiosité éveillée, défis à relever, liens à faire et plaisir d’apprendre .

« Kolossal « : Un kangourou qui danse en kimono sur le képi d’un koala est aussi vraisemblable et « Kolossalement » absurde que le discours haineux et xénophobe qui nous est concocté par ces quidams dont les kilos de frustration, les kilomètres d’œillères et les kystes d’ignorance doivent peser bien lourd sous leur cafetière pour en arriver là.

Kermesse : A la kermesse du kolkhoz, j’ai rencontré un Kirghiz qui revenait du Kremlin en mâchouillant du khat et le grand Khan qui achetait du kouglof au kirsch, menaçant de knout quiconque lui piquerait sa place ans la file d’attente.

T’arrête ou KOI ?! Le soleil t’as mis KO ? T’as rien sous le keffieh ? T’as bu trop de kawa ? T’as le carburateur de ton kart cérébral qu’est encrassé pour ne sortir que cette kyrielle de bêtises avec la lettre K !

L comme….

Location : Mes bien chers frères, nous louons le Seigneur mais nous louons aussi la salle…

Langues à l’école : Do you speak Französich ? Yes I do but just a little bit and I’d rather talk in English. Das ist was die Schüler, Morgen, werden vielleicht nous répondre despues del acuerdo qu’a signé la CDIP sur l’introduction d’une deuxième langue à l’école primaire. Ciertamente que hoy las lenguas tienen un papel muy importante que jugar en la formación y el provenir de la juventud. Ich glaube eben que cela sehr wichtig ist.

Pero lo que quisiera saber es se abbiamo tutto il tempo di fare quello che siamo sensés faire. Ist das möglich alors que l’on doit déjà non seulement être des teachers but also des social workers, animadores, enfermeros, mediatori j’en passe et des meilleures.

We are supposed to help our pupils to grow in order to become des hommes et des femmes responsables et solidaires and able to build la lora felicita. Les programmes pantagruéliques servis à la louche sont-ils plus profitables per raggiungere questo scoppo qu’une cuisine pédagogique allégée permettant à nos élèves de sortir de leur parcours scolaire avec des têtes plus pensantes y mas abiertas que simplement pleines ? Wait and see… veremos mañana lo que will happen.

M comme….

Motard : vieux motard que jamais..

Main : mon deuxième gratte mon premier, mon tout est une épice… (cumin).

Maîtresse : doit-on dire l’institutrice prend l’avion ou la maîtresse d’école ?

Maire : ma mère est maire mais mon père est en mer.


Marécage : zone humide souvent insalubre et inhospitalière. Par extension, en politique se dit des idées nationalistes et xénophobes qui sentent la vase du repli sur soi et de l’enfermement.

N comme….

Nus : à poil, les miches à l’air, la bistouquette au vent ou les rotoplos balançant dans le sirocco, perdus au milieu du sable et des cactus ou alors dans le blizzard et la bise, la bistouquette ratatinée par le froid, les lolos au frigo et pleurant allo maman bobo: voilà comment il sied d’imaginer vos interlocuteurs affectés du syndrome du jugement de valeur, ou praticiens du mobbing. Ce petit exercice de sophrologie permet à coup sur de remettre à sa juste place, celle de tout un chacun , la position sociale, hiérarchique ou bêtement le ton utilisé dont ces gens pensent pouvoir se prévaloir pour vous terroriser. Essayez ! ça marche et je vous assure de la chute de votre taux d’adrénaline avant chaque visite ou entretien « à risque ».

Avec un peu de chance, votre fou-rire intérieur transpirera et parviendra peut-être à dérider ces constipés du sourire.

Et vous leur rendrez service: rires et sourires sont moins fatigants et bien meilleurs pour la santé que faire la gueule ou se prendre la tête. Et nous avons tous besoin de cette santé et de cette énergie pour garder intact notre enthousiasme et notre joie de vivre !!

Naturel : J’ai toujours préféré les couchers de soleil aux levers de drapeaux, les rires des enfants aux fanfares militaires, les chants des oiseaux aux musiques des stands de tir, le crissement de la neige aux vrombissements d’autoroute, les jeux de mots aux jeux vidéos.

o comme….

Oriflamme : S’il est admis que les cocoricos se chantent les pieds dans la merde ainsi en est-t-il du chant nationaliste. Rien à voir avec le patriotisme qui est un amour de bon aloi de la terre où l’on vit. Il est vrai qu’à l’olympe de la connerie destructrice, on n’a guère trouvé mieux, à part peut-être les obscurantismes religieux, que les oriflammes et les drapeaux pour faire défiler des ouailles en ordre de marche ou les transporter en omnibus, les faire obéir à des officiers obtus, les doter d’ oeillères qui obscurcissent le jugement et les sacrifier comme chair à canon des nantis bien à l’abri.

Œuf : Aller vous faire cuire un 9.