Examinons les raisons de sa destitution prochaine

L’élection truquée

Il est évident qu’à Périgny l’élection a été truquée. Et donc il est hautement probable qu’elle ait été truquée sur l’ensemble du pays. Les manipulations en vue d’influencer les scrutins présidentiels français ne manquent pas : une femme de chambre arrive juste à l’heure où Didier Strauss-Kahn s’attendait à la visite d’une prostituée, le scandale du Pénélopegate arrive juste en plein dans la campagne électorale (pas avant le premier tour républicain et pas après l’élection présidentielle). Autant de prétendus hasards que leur multiciplicité rend

hautement improbable. Seul François Asselineau a dénoncé cette élection truquée. Les autres candidats attendent les gaffes de Macron et espèrent un gain de popularité en leur faveur.

L’incompétence

L’incompétence n’est malheureusement pas une raison suffisante à la destitution d’un président en France.

La Haute Trahison

Le refus de fermer les frontières, le refus d’arrêter des fichés S peuvent constituer des aides au terrorisme et être considérées comme de la haute trahison et même comme crime contre l’humanité. A cela les défenseurs de Macron argumentent que les services de renseignements sont suffisamment performants que pour empêcher un acte terroriste. L’attentat de Nice et l’incapacité des services de renseignement à prévenir un tel acte montre que seules les fermetures de frontières et le renvoi des fichés S peuvent être de réelles mesures préventives.

Faut-il attendre le prochain attentat pour démettre Macron? La question n’est pas de savoir si oui ou non Macron est incompétent mais bien de savoir si les décisions prises relèvent ou non de la haute trahison. Son incompétence ne peut pas être retenue comme argument de défense par rapport à la haute trahison, la position qu’il occupe et les mises en garde qu’il reçoit de tous côtés fait qu’il ne peut ignorer la faillibilité des services de renseignements français. Et donc, qu’en faisant semblant de l’ignorer, il commet un acte de haute trahison.

Crimes contre l’humanité ?

Emmanuel Macron a récemment reçu à l’Elysée des membres de l’organisation Syria Charity, proche des frères musulmans. S’il s’avère que cette organisation détourne bien des fonds humanitaires pour des visées politiques ou terroristes, la Haute Cour semble promise au président Macron pour haute trahison et crimes contre l’humanité (soutien au terrorisme). Le journaliste Pierre Le Corf, qui s’est rendu en Syrie, nous montre dans une vidéo qui est réellement l’organisation Syria Charity et ses liens avec le terrorisme. Il nous parle aussi des mensonges sur la Syrie.

Selon France info, journal de propagande officielle du régime français, Emmanuel Macron a débloqué 50 millions d’euros d’aide humanitaire d’urgence à verser à des organisations non gouvernementales, dont l’organisation des Frères musulmans Syria Charity.

Est-ce une aide déguisée à un des belligérants? Dans les territoires contestés de Gaza, il était fréquent que le Hamas transporte des armes dans des ambulances. Le camouflage d’actions litigieuses est malheureusement une constante dans les conflits. Des rebelles qualifiés de « modérés » par la propagande officielle française et proches (voire confondus avec?) des Frères musulmans de Syria Charity ont récemment décapité un jeune enfant qu’ils accusaient de collaboration avec le régime de bachar-el-Assad.

Série d’articles

La Macronite aiguë : article précédent

La Macronite aiguë : premier article