Pour sa 14ème édition, le Mapping Festival, événement pluridisciplinaire incontournable dédié à l’art audiovisuel et aux cultures numériques, effectue un tournant à 180° et adopte une formule exceptionnelle.

Performances audiovisuelles, lives musicaux, DJ sets, worskhops et conférences: au total, une cinquantaine d’artistes, de scientifiques, de musiciens et de spécialistes se succèderont en continu, pendant 4 jours, sur des périodes de 12 heures d’affilée.

Du 9 au 12 mai, le festival concentrera la quasi-totalité de ses activités à l’intérieur du nouveau campus urbain de la Haute Ecole d’Art et de Design Genève, aux Charmilles.


Une programmation concentrée sur 4 jours

Nouvelle édition, nouveau concept. Le programme de cette édition alignera 2 journées de 12 heures émaillées de propositions didactiques (9 et 10 mai) et 2 soirées de 12 heures consacrées spécifiquement aux performances et au live (11 et 12 mai). Ce format original et évolutif a ainsi pour but de décloisonner davantage les disciplines en les faisant cohabiter dans un seul et même espace: le Bâtiment H, sur nouveau campus de la HEAD Genève.


Forum international & soirée d’ouverture

Le mercredi 9 mai, le festival proposera la deuxième édition de son Forum international Paradigm_Shift, soutenu par l’Office Fédéral de la Culture. Une série de conférences programmées par la curatrice Carmen Salas sur le thème Human + Machines by Nature, not by Default, qui invite artistes, créatifs, curateurs, philosophes et scientifiques à s’exprimer. Spécialistes reconnus dans leurs domaines, ils aborderont des sujets aussi divers que la technodiversité, les utopies et dystopies contemporaines, l’avenir de l’argent, le Glitch Feminism et la relation entre humain et technologie d’un point de vue artistique, philosophique et scientifique.

Le même soir, la soirée d’ouverture accueillera quant à elle Plaid & Felix’s Machines, un projet d’installation performative mise en musique par le duo Plaid, signature reconnue du label Warp Records.


Workshops par CreativeApplications.Net

Le jeudi 10 mai sera consacré aux traditionnels workshops technologiques et créatifs du festival. Sous l’étiquette Mapping LAB, ce ne sont pas moins de 13 ateliers qui sont cette année rassemblés par Alexander Scholz de la célèbre plateforme internationale CreativeApplications.Net. Durant toute la journée, les participants seront invités à apprendre les nouveautés du codage créatif et du machine learning, à dessiner un synthétiseur, à donner corps à la data et à travailler avec la réalité augmentée, le tout sous la houlette d’artistes et de designers spécialisés.


Mapping LIVE

Les vendredi 11 et samedi 12 mai seront dévolus aux performances audiovisuelles, aux lives musicaux et aux DJ sets, de la fin de journée jusqu’au bout de la nuit. Le public pourra apprécier, entre autres, une symphonie visuelle qui illuminera les bâtiments voisins du campus de la HEAD (Antoine Schmitt), une création musicale jouée par des robots (Moritz Simon Geist), une invention qui transforme et fait léviter l’eau grâce au son (Evelina Domnitch & Dmitry Gelfand), et une installation spectaculaire qui produit de la musique à l’aide de balles de tennis projetées à plus de 150 km/h (Philip Vermeulen).

Sur le plan des invités musicaux, le festival accueillera notamment l’Italien Alessandro Cortini, claviériste du groupe Nine Inch Nails, le Français NSDOS, salué par la critique pour sa production sensorielle et organique, le duo finlandais et espagnol N.M.O., réputé pour son excentricité, et les Allemands Tolouse Low Trax et Tobias. qui raviront les amateurs d’électro tribale et envoûtante.


Performances hors-murs

En plus de ce riche programme situé dans le campus de la HEAD, le festival proposera deux événements hors-murs: le jeudi 10 mai au Commun (rue des Bains), la performance MANUFACTORY réalisée par le collectif cosmopolite Transforma après 10 jours de résidence; et les vendredi 11 et samedi 12 mai aux Bains des Pâquis, le dispositif de réalité virtuelle participatif Idioritaime {Your Skin Is My Skin} conçu en collaboration avec le pôle CISA (Centre Interfacultaire en Sciences Affectives de l’Université de Genève). Ces deux propositions seront accessibles gratuitement au public.

Après des années de collaboration avec la HEAD Genève, le Mapping Festival se réjouit d’approfondir naturellement ce partenariat en investissant le nouveau campus des Charmilles. Accueilli dans l’écrin prestigieux du Bâtiment H, d’une superficie de 1200 m2, le festival deviendra ainsi le premier événement culturel de grande envergure produit dans ce cadre et ouvert au public.