Selon la presse dépendante, l’Europe aurait été un «facteur de paix». C’est oublier un peu vite que l’Europe a fait la guerre en Yougoslavie, renversé un régime démocratiquement élu (pas un modèle de démocratie à l’occidentale, certes ! ) en Ukraine et fait maintenant la guerre en Syrie. Méchamment belliqueux les soit-disant pacifistes !

Les médiamenteurs qui nous assènent à longueur de journée «l’Europe de paix» n’ont sans doute jamais ouvert un livre d’histoire. Car ils y auraient découvert qu’aucun papier signé, armistice ou traité, n’a jamais garanti la paix. Le traité de Vienne de 1815 n’a pas empêché la guerre de 1870 ni les révolutions de 1830 et 1848. Le traité de Rome, pas plus que le traité de Vienne, n’est un rempart contre la guerre.

C’est la lassitude des peuples à faire la guerre qui est garant de la paix, pour un certain temps. La mise à l’écart de l’Usurpateur sur l’île de Saint-Hélène a certes évité que les canons se remettent à fumer trop rapidement. Mais ce qui peut de manière durable garantir la paix, c’est la prospérité économique. Et là, justement, l’Europe a failli.

De la directive Bolkenstein (emplois sous-payés et délocalisés) à la décroissance généralisée du pouvoir d’achat en Europe en passant par la croissance linéaire et continue du chômage, tout nous indique un appauvrissement généralisé en Europe à quelques exceptions près (quelques joueurs boursiers et patrons de multinationales).

L’usurpation européenne

On peut raisonnablement considérer que les technocrates européens s’approprient de manière illégitime la relative accalmie guerrière en Europe. Les médias de conditionnement de masse qui répercutent cette usurpation mentent à l’opinion publique et sont de plus en plus délaissés pour cette raison au profit des nouveaux médias liés à internet.

Relisons les livres d’histoire. Les deux guerres mondiales sont dues à la concurrence économiques de trois grandes puissances : l’Angleterre, la France, et l’Allemagne. Aujourd’hui, trois grandes puissances rivalisent économiquement et risquent de se confronter militairement : les Etats-Unis, la Russie et la Chine. A la lecture des livres d’histoire, nous comprenons que l’accalmie guerrière en Europe ne provient pas de la technocratie européenne mais bien du fait que les grandes puissances économiques européennes de jadis sont devenues des puissances moyennes. Et ceux qui s’approprient illégitimement cette accalmie sont des usurpateurs. Ceux qui soutiennent cette usurpation sont des médiamenteurs.

Les médiamensonges : article précédent

Les médiamensonges : article suivant