Fin décembre 2017 et début janvier 2018, une rumeur circulait sur internet selon laquelle George Soros aurait été emprisonné à Guantanamo en attente d’ëtre jugé par une cour militaire. Quelques semaines plus tard, George Soros fit son apparition à Davos.

Un mandat d’arrêt international a par contre bien été délivré par la Russie à l’encontre de George Soros, pour spéculation illicite sur les devises.

Qui est réellement George Soros?

George Soros est né en Hongrie dans une famille juive et, jeune enfant, il faillit être déporté dans les camps d’extermination durant la deuxième guerre mondiale. Il dut la vie sauve à la bienveillance d’un prêtre catholique qui le fit passer pour un jeune orphelin chrétien. Le traumatisme qu’il subit à la vue de ses coreligionnaires envoyés à la mort et à cette impression d’être pris dans le piège des frontières qui se fermaient aux Juifs fut sans doute à la base de l’utopie qu’il lança par le biais de sa fondation, l’Open Society Foundation.

D’autres analystes ont fait remarquer que le traumatisme de la Shoah a atteint pour les survivants un tel degré d’intensité que certains d’entre eux abandonnèrent leur foi pour se réfugier pour les uns dans un athéisme radical, pour les autres dans le satanisme des sociétés secrètes. A l’inverse d’autres survivants connus (Simone Veil opta pour la société secrète B’naï B’rith par exemple), nous n’avons pas d’information concernant George Soros. Son

action ressemble fort à celle d’un membre de société secrète, et d’une certaine façon il donne l’impression de «jouer le même jeu».

Un prétendu philanthrope

George Soros a accumulé une fortune, notamment en spéculant sur les monnaies. On estime sa fortune à 25 milliards de dollars. En 1999, en spéculant sur la livre sterling (on raconte qu’il a failli faire sauter la banque d’Angleterre), il s’est fait plus d’un milliard de dollars de bénéfice. Et que fait-il de l’argent qu’il a empoché? Officiellement, il joue les philanthropes.

En réalité, il se comporte comme un chef d’état qui cherche à influencer le monde par le pouvoir qu’il s’est donné.

En France, George Soros finance le CCIF (Collectif Contre l’Islamophobie en

France), les Femens (Les prostituées anarchistes originaires d’Ukraine insultant l’image de la femme en se dépoitraillant mais se disant «féministes»), J Street (association de gauchistes anti-israéliens) et Le cercle de « la philanthropie familiale » – une fondation gauchisante (dont le nom évoque justement certaines sectes maçonniques comme «Les amis Philanthropes»). Comment expliquer qu’un Hébreu juif défende l’islam radical qui fourmille d’incitation à la haine des Juifs, si ce n’est qu’il n’est peut être ni Hébreu ni juif, comme ces Khazars convertis au judaïsme dont certains ont renié leur judéïté (et donc devenus apostats)?

L’action délétère de l’Open Society

La fondation prétendûment philanthropique Open Society dissimule en fait des activités à but politique ou économique qui n’ont justement rien de philanthropique. Le financement d’associations non lucratives qui oeuvrent à l’immigration massive et à l’ubérisation de notre économie sert de relais aux banques et aux multinationales qui voient dans cette maind’oeuvre

bon marché une opportunité d’accroître ses bénéfices. Peu importe pour ces

financiers l’accroissement du nombre de viols et d’agressions! Peu importent les attaques terroristes, tant que le sacro-saint PIB ne cesse de croître!

L’Open Society est un des plus gros contributeurs d’Amnesty International, qui comme «par hasard» soutient également l’immigration massive. Si Amnesty défendait réellement les intérêts des citoyens, elle défendrait la remigration.

Europe Israël décrit très bien ce qu’est réellement l’Open Society : «The Open Society, son super joujou, lui permet d’aimer son prochain et de contribuer à l’amour entre les peuples. Une fondation qui tourne avec plusieurs millions de budgets par an. Aidant les pauvres ici ou là, il diffuse surtout une vision totalement irresponsable de la réalité du monde. La section Middle East témoigne du parti pris 100 % pro palestinien. Qui dit pro palestinien dit pro islam, dit anti occidentale, dit la mort des démocraties et des peuples d’Europe

Le soutien de George Soros à la campagne de haine envers Donald Trump

Non content d’avoir financé la campagne d’Obama et de Clinton, le milliardaire oligarque s’est empressé de financer tous le mouvements de révolte prétendûment spontanés qui ont éclôt aux Etats-Unis après la brillante victoire de Donald Trump à la présidentielle américaine. On pourrait qualifier cette attitude de mauvais joueur si l’ampleur de l’instrumentalisation des manifestations n’avait atteint un point tel qu’il eût été préférable de qualifier ces émeutes de tentatives (heureusement avortées) de coup d’état.

La Fondation Soros aurait financé le putsch militaire en Ukraine

Selon Europe Israël , « Donnez des milliards à un homme qui a ce qu’on appelle « la haine de soi » (et donc des autres) et vous obtenez un singe enragé avec une kalachnikov dans une cour d’école à l’heure de la récrée.»

Selon la loi américaine, le financement d’activités à l’étranger ne sont condamnables que si elles contreviennent aux intérêts américains ou mettent en danger des civils ou des soldats américains. Ce n’est évidement pas le cas ici. Par contre selon le droit international, le financement d’actes terroristes est un crime contre l’humanité. A-t-il financé des snipers ou des associations militaires? Aucun élément de preuve n’est disponible à ce jour. Et même si on ne partage pas ses idées, il n’existe pas de délit d’opinion (sauf dans les dictatures).

Les ONG de Soros impliquées dans un trafic d’êtres humains?

De nombreuses associations à but prétendument humanitaire échangeraient l’accès de migrants au continent européen contre des faveurs sexuelles, notamment de jeunes enfants. Selon un récent article du Times intitulé « UN knew of sex-for-food scandal at top charities« , les Nations Unies étaient déjà depuis 2002 au courant de pratiques scandaleuses faites par différentes ONG, sans qu’aucune investigation ne soit menée. Sont notamment citées dans le  rapport addressé à l’ONU les ONG International rescue Committee et Norvegian Refugee Council.  Le navire de l’ONG Proactiva Open arms a été saisi par la justice italienne et soupçonné d’être un élément clef d’un vaste trafic d’êtres humains. Certains pensent que ces ONG seraient financés par George Soros.

Selon le journal Dreuz-info,  George Soros broierait du noir suite à la victoire des patriotes de droite et de gauche (Lega et mouvement 5 étoiles)

Des appels à l’immigration massive en France existent sur le net comme celui-ci :

« 16 juin, 18:53 · Narbonne, France ·

IMMIGRES VENEZ EN FRANCE-S.S. GRATUITE -VOUS COMMETTEZ DES DELITS LA MAGISTRATURE VOUS BLANCHIRA-LA FRANCE EST MORTE -PROFITEZ EN POUR L’OCCUPER!!!!CETTE DERNERE A BIEN PROFITEZ DES ¨PAYS ARABES-DE L’AFRIQUE ETC… DONC LES FRANCAIS ETANT ENCOMBRE PAR UNE MUTITUDE D’ASSOCIATIONS N’EST PLUS EN MESURE DE REAGIR. VOUS POUVEZ FAIRE DES DONS A SOROS QUI A TOUT FAIT POUR VOUS INSTALLER DE MANIERE DEFINITIVE »

Soros est bien cité par ceux qui invitent à l’immigration massive et à la colonistaion.

La fin de l’euro, les migrations et la spéculation de George Soros

Quel peut être l’intérêt de Georges Soros à financer l’immigration massive en Europe qui ne concerne au départ que des trafiquants de main-d’oeuvre? George Soros est un pur financier qui essaie de se racheter une bonne conduite en se faisant appeler «philanthrope». Peut-on appeler philanthrope quelqu’un qui n’a pas hésité à mettre des milliers de familles anglaises sur la paille pour se faire un petit milliard de dollars en spéculant sur la livre sterling? S’il ne songe qu’à l’argent, quel peut-être son intérêt dans la crise migratoire?

L’immigration massive et toutes ses dérives (attentats, viols, violences physiques,

insécurité, …) entraîne des formes diverses de réactions identitaires. La construction de la monnaie commune en s’appuyant sur des économies extrêmement divergentes a eu pour effet que les économies des différents pays ne se sont pas équilibrées mais au contraire appauvries au profit d’une seule économie dominante, celle de l’Allemagne. Cette vassalisation financière ne plaît pas à de nombreux pays qui songent à quitter l’euro (Grexit, Frexit, Belxit, …) auxquels viennent s’ajouter les mécontentements des pays de Visegrad et tout

récemment de l’Italie. L’immigration massive pourrait entraîner la fin de l’Europe, de l’euro et c’est ce dernier point qui intéresse au plus haut point les spéculateurs. Il y a de la tune à se faire sur la fin de l’euro, se disent les vautours de la finance. Réintroduire une monnaie nationale en lieu et place de l’euro entraînera une spéculation à la baisse dans un premier temps. C’est au moment où ces monnaies seront au plus bas que les «investisseurs» choisiront d’acheter massivement avant de revendre après qu’elles auront atteint leur maximum. L’idée géniale de Marine Le Pen de ne pas supprimer l’euro et d’introduire des monnaies nationales en plus de l’euro et à parité avec lui a été snobée par les journaleux d’obéissance financière ou de propagande d’état, comme si la personne qui portait une argumentation rendait cette dernière meilleure ou pire (diabolisation des arguments par le biais de la diabolisation des personnes, c’est honteux ce genre de pratiques). Ces journaleux préfèrent bien sûr les désordres sociaux, les attentats, les viols, la paupérisation, la précarisation des emplois liés à l’immigration massive qu’aux idées de bon sens véhiculées par une patriote. Et préfèrent aussi les spéculateurs sans vergogne à ceux qui défendent nos valeurs. On comprend mieux maintenant pourquoi tous ces journaux font faillite les uns après les autres

Soros bientôt désigné comme «terroriste» ? Plus de 160 000 personnes signent une pétition aux USA

Plus de 160.000 personnes ont signé une pétition demandant que George Soros soit désigné terroriste et que les biens de ses ONG soient saisis. La loi américaine permet, lorsque plu de 100.000 personnes signent une pétition, d’obtenir une réponse de la Maison Blanche endéans un temps imparti. Les signataires demandent la saisie des biens de George Soros et de ses ONG

Récemment, George Soros a transféré 18 milliards d’euros de sa fortune personnelle vers sa fondation Open Society, dans le but de financer l’immigration massive en Europe, de détruire les frontières, les racines et l’identité des Européens

Illustration

Ce montage photo illustre l’implication de George Soros dans les manifestations anti-Trump

Les ruses du serpent : article précédent

Les ruses du serpent : article suivant