Le président Macron est-il franc-maçon ou désire-t-il devenir un animal franc-maçon (pour rappel les francs-maçons se disent être des animaux) tant les références à la secte satanique (luciférienne pour les maçons) maçonnique sont nombreuses? Des symboles maçonniques apparaissent sur certains clichés. La liste des ministres francs-maçons du septennat précédent fut publié sur le net, dont l’authenticité n’a bien sûr jamais été prouvée. On peut supposer que cette liste a été établie par des maçons repentis. On peut supposer aussi que le non-démenti par les intéressés, tant l’appartenance à une caste d’affairistes est humiliante pour tout honnête homme, est un aveu soit d’appartenance à la secte soit de connivence avec les idées conjurationnistes ou

affairistes de ces sectaires (ceux qu’on appelle des maçons sans tabliers).

Emmanuel Macron a été ministre de François Hollande et soutenu par ce dernier. On voit mal un membre présumé de cette secte soutenir quelqu’un qui n’aurait pas les mêmes idées. La franc-maçonnerie s’étant selon elle librement inspirée de la kabbale hébraïque, ce que l’on peut voir comme un plagiat ou un vol, elle enseigne et invite ses membres à pratiquer la dualité, ce qui en politique se traduit par le double-langage. Langage pour se faire élire et langage réservé aux seuls initiés, c’est-à-dire aux membres de la secte. «Je vais redresser la France» langage pour se faire élire veut dire pour les initiés «je ne sais rien faire, je suis aux ordres du FMI, de la Banque Mondiale et de la Banque Centrale européenne». Comment pourrait-il réussir en appliquant les mêmes recettes là où les autres ont échoué?

Une caractéristique de la secte maçonnique est l’usurpation.

L’usurpation du parti En Marche

Peut-on ne pas être étonné de constater l’étonnante ressemblance de technique lorsque le parti «En marche» fait implicitement référence au film «Demain» dont le slogan était «un nouveau monde en marche»? Comment le défenseur du CETA (le traité CETA amènera des dizaines de milliers de faillites en France) de la mondialisation et des délocalisations destructrices d’emploi peut-il ainsi faire ouvertement référence à des idées anti-mondialisation ? Comment peut-on prétendre incarner l’avenir alors qu’on défend les recettes du passé? A moins de vouloir séduire les nouveaux habitants des villes que la gentrification a complètement déboussolés?

La même escroquerie que le jeu de l’avion

Une autre caractéristique de la secte maçonnique est que la construction de leurs temples commence par le haut en creusant le sol à partir de la structure faîtière. C’est exactement ce qui s’est fait pour la nouvelle entrée du Louvre dont la structure faîtière est une pyramide, là où justement Emmanuel Macron a fait son discours de victoire à l’élection présidentielle. La pyramide du Louvre est aussi une référence à la structure pyramidale de la secte satanique (luciférienne pour les maçons) maçonnique. En effet, comme toute secte, elle se développe par le haut en suivant le principe du jeu de l’avion. En clair, ceux qui y gagnent, ce sont les fondateurs de ces sectes, les autres ne sont que des gogos. Là où une démocratie se construit par le bas et par strates successives (le peuple élit ses députés qui élisent ses ministres qui élisent le chef de l’état), les dictatures se construisent par le haut (le despote choisit ses lieutenants qui choisissent leurs hommes de main). Exactement ce qui se passe dans ces sectes mais aussi dans les arnaques (jeu de l’avion) et dans la dictature technocratique européenne.

Le satanisme des Shriners

Selon des historiens non-maçons, la franc-maçonnerie trouve son origine dans un ordre arabe ancien, les Shriners, dont le nom a servi à définir une obédience maçonnique toujours active de nos jours. Les maçons Shriners sont également musulmans. Le coup de gueule de Nadine Morano qui a judicieusement rappelé que l’UOIF, l’Union des Organisations Islamistes de France, celle-là même qui n’a jamais condamné les attentats, a soutenu le président Macron (soutien non refusé par l’intéressé) dans sa campagne électorale. Quand on sait qu’un franc-maçon

eugéniste et raciste anti-blanc Richard Coudenhove Kalergi (qui prône l’immigration massive et l’extinction de la race blanche en Europe) sert de modèle à la gauchosphère qui a soutenu, via le réseau d’influence maçonnique, le déferlement de haine anti-blanc de Marcelin Deschamps alias Mehdi Meklat, on peut craindre de nouveaux attentats et de nouvelles vagues d’immigration massives si «l’homme des banques» ne démissionnait pas rapidement ou si une cohabitation ne venait pas limiter ses pouvoirs.

Commentaires

1) Je n’ai découvert que tout récemment l’imposture du parti «En marche» en consultant des illustrations possibles pour une nouvelle série d’articles consacrés au monde de demain, et c’est ainsi que j’ai découvert l’affiche et le slogan. Sinon, j’aurais dénoncé l’imposture beaucoup plus tôt.

2) La présence de Nicolas Hulot au sein du premier gouvernement Macron est évidemment «aussi insolite qu’un ours polaire au Sahara» selon le bon mot de Jean-Luc Mélenchon. Car que peut faire Nicolas Hulot? Peut-il abroger le CETA pour assurer une réelle «transition écologique» ? Evidemment non ! Peut-il supprimer les subsides européens à l’exportation qui favorisent les échanges intra-européens (et donc la consommation inutile de mazout) ? Encore non ! Le premier geste d’Emmanuel Macron en tant que président a été de prêter allégeance à Angela Merkel et non de lui dire que maintenant cela suffit. L’Allemagne obtient

maintenant par la paix ce que deux guerres mondiales ne lui ont pas permis d’obtenir, à savoir l’hégémonie européenne, et cela grâce à ceux que les poilus des deux guerres eussent qualifiés de couards.