Cette phot a été prise le 8 décembre 2017 et recadrée fallacieusement par le journal Libération. Ce recadrage laisse croire que la soldate israélienne menace un vieillard arabe alors qu’en fait il demande un renseignement.

La technique du recadrage

Cette technique a déjà été longuement utilisée par les falsificateurs médiatiques afin de modifier le sens d’une photo. Cela permet d’éliminer l’arrière-plan qui permet de mieux localiser une photo ou d’éliminer des détails qui contredisent l’objectif inavoué des falsificateurs

Les fausses nouvelles véhiculés par les merdias

Lorsque des journaux officiels qui ont pignon sur rue se mettent à faire de la désinformation, à recadrer volontairement une image en vue d’en déformer le sens, alors oui ces torchons méritent bien le surnom de merdia. D’autant qu’une autre photographie atteste bien du caractère non violent de la scène. Mais lorsqu’en plus le lecteur a l’impression que c’est un racisme sous-jacent qui motive ces falsificateurs, alors oui, on a bien envie de vomir

Libération plaide non coupable

Selon Info Equitable, Libération plaide non coupable

Les manipulations médiatiques : article précédent

Les manipulations médiatiques : article suivant