Les affiches de la honte…

Les arguments des opposants à la naturalisation facilitée sont d’une vacuité sidérante. Ces gens-là cachent à peine le but réel de leur discours: exclure « les autres », et semer la discorde.

Finalement, à y regarder de plus près, il y a beaucoup de similitudes entre cette propagande nationaliste et celle des fondamentalistes islamistes: les deux ne supportent pas la pluralité et sont incapable de vivre avec l’altérité.

Voter oui à cet article de loi se base sur le simple bon sens. D‘abord, ces jeunes sont issus de familles qui ont largement contribué à la prospérité de notre pays et ont tous bien plus de liens avec la Suisse qu’avec leur pays d’origine. Ensuite, on ne brade pas le passeport suisse puisque’une bonne intégration fait partie des conditions pour l’obtenir.

L’affiche des opposants, représentant une femme en burqa, est stupide et discriminatoire.

Stupide parce qu’une femme qui porterait ostensiblement la burqua ne ferait certainement pas partie d’une famille dont l’intégration à nos valeurs serait suffisante pour obtenir le passeport suisse. D’ailleurs, la plupart des jeunes concernés sont d’origine de pays où la burqa n’est jamais portée..

Cette affiche est discriminatoire à l’égard de tous nos compatriotes musulmans ainsi qu’envers les familles de réfugiés fuyant la guerre qui n’ont, pour l’immense majorité d’entre eux, rien à voir avec la burqa et ne demandent qu’à vivre en paix dans notre société multi-confessionnelle et laïque.

La pseudo Maria de l’affiche électorale UDC n’a jamais habité en Valais et n’ a jamais demandé à figurer sur cette propagande. Cette photo provient d’un fond d’images US et a servi à toutes sortes de campagnes publicitaires, y compris pour des médicaments contre les hémorroïdes. Ce dernier détail montre à quel niveau se situe le message écrit qui accompagne cette affiche qui, avant tout, pue la haine.

La récente attaque terroriste d’un « extrémiste chrétien » ( un « christianiste » ?) contre une mosquée à Québec a suscité des réactions de solidarité de la part de la population et des autorités locales que l’on a déjà vu en France et en Belgique face aux attentats islamistes mais que l’on aimerait aussi bien voir chez nous face aux semences de haine contenues dans cette propagande UDC qui a un méchant parfum des années 1930 et suivantes…

A quand, par exemple, un député s’excusant aux chambre fédérale ( comme l’a fait un autre au parlement québecois) pour n’avoir pas su prévoir assez tôt cette montée de l’extrémisme et de la haine chez certains nationalistes et pseudo « défenseurs de l’occcident chrétien » ?