Selon l’avis d’expert, l’attitude du pape François envers les migrants, sans qu’il n’y ait la moindre condamnation des attentats, agressions physiques et viols commis par certains d’entre eux constitue à lui tout seul une hérésie. L’accueil en terre chrétienne de migrants non christianisés passe obligatoirement par le baptême, c’est-à-dire par  laver l’arrivant de son animalité résiduelle, et en cas de refus le renvoi. Nous ne voyons que trop aujourd’hui l’augmentation de crimes et délits commis par une majorité de ces migrants, il faut y mettre un terme. Comment qualifier autrement les viols collectifs de Cologne et Zurich mais aussi le viol, l’assassinat et le dépeçage de Pamela Mastropietro (qui a bouleversé l’Italie) que par un déferlement de bestialité? Le nier comme le fait le pape François, c’est refuser de prendre en compte un aspect de la réalité, c’est refuser d’admettre que la régression vers l’animalité est justement prônée par des sociétés secrètes satanistes, qui elles soutiennent l’immigration massive sans le moindre contrôle.

Demander pardon aux Rohyngias (dont le noyau actif est terroriste), comme vient de la faire le pape François, constitue assurément une hérésie aux yeux du monde catholique. On ne demande pas pardon à un terroriste, cela revient à justifier ses crimes.

Et si une minorité de Rohyngias a choisi la lutte armée, il faut savoir que plus de quatre-vingts pourcent de cette population migrante (et non birmane) s’est solidarisée avec les terroristes au point de les suivre dans leur repli vers l’état voisin. On ne peut en aucune mesure cautionner les massacres commis par les Rohyngias, seuls les animaux francs-maçons génocidaires agissent ainsi.

Le lundi 9 mai 2018, le pape François a accordé au journal « La Croix » un entretien qui s’est tenu au Vatican, à la résidence Sainte-Marthe. Dans cet entretien il ose comparer les terroristes de Daesh aux disciples de Jésus envoyés de par le monde pour répandre la paix du Christ. On ne compare pas le Mal au Bien, c’est du relativisme. Voici ces paroles publiées par le journal La Croix :

 » Aujourd’hui, je ne pense pas qu’il y a une peur de l’Islam en tant que tel, mais d’ISIS et de sa conquête guerrière, qui est en partie tirée de l’Islam”, avant d’ajouter “Il est vrai que l’idée de conquête est inhérente à l’âme de l’Islam, mais il est aussi possible d’interpréter l’objectif de l’évangile de Matthieu, où Jésus envoie ses disciples dans toutes les nations, en termes de la même idée de conquête.”

Non, il n’est pas possible de comparer des hordes barbares à un courant civilisateur

Un hérétique formel?

Le philosophe canadien Lamont, publié par plusieurs sites catholiques, prétend :

« Etant donné que le Pape François a abondamment appuyé les interprétations hérétiques d’Amoris laetitia dans sa lettre aux Évêques de la région de Buenos Aires en date du 5 septembre 2016, il est plus que probable qu’il est en fait un hérétique formel ».

Le pape François est-il encore le représentant légitime des catholiques

A l’heure où le pape François se préoccupe plus du sort des terroristes Rohingyas que des chrétiens d’Orient, la question de sa légitimité se pose. Pour Media-Presse-info, journal de réinformation, François serait le premier anti-pape depuis Benoït XIII.

Cette notion d’anti-pape se pose dès lors que le pape Benoît XVI est toujours en vie et que de plus en plus de voix s’élèvent pour affirmer que le pape Benoît a été déposé par son successeur dans une sorte de cabbale orchestrée par des services secrets étrangers.

Pour Vladimir Poutine, l’action de François serait plus politique que religieuse et rejoindrait les théories économiques de la mondialisation, ce qui va à l’encontre de l’approche chrétienne qui condamne le culte effréné du Veau d’Or

Poutine affirme que : « le Pape rêve d’un gouvernement mondial et d’un système communiste de répression, qui n’est pas compatible avec le Christianisme. Le Pape a appelé l’Amérique à être gouvernée par un gouvernement mondial pour leur propre bien. L’Europe doit devenir un seul pays sous un seul gouvernement. Le Pape François travaille à l’établissement d’un gouvernement global communiste »

Errare humanum est, sed perseverare diabolicum

Le lancement de l’opération « Partagez le chemin » en collaboration avec Caritas International en vue de soutenir l’immigration massive en europe mais aussi l’islamisation du continent est incontestablement retomber dans l’erreur après moult mises en garde de son entourage, cardinaux, théologiens mais aussi simples paroissiens. En application de ces idées hérétiques, un collège anglais a cru bon de faire allégeance à l’islam radical et à faire endurer à de jeunes enfants les prétendues « souffrances de migrants » en les faisant courir en pleine canicule sous des températures dépassant les 35 degrés Celsius.

Rendez-nous le pape Benoît, le seul vrai pape !

« Vade retro, Satanas ». Satanistes francs-maçons qui avez comploté pour placer un des vôtres ou un sympathisant, dégagez et partez avec votre hérétique complice. Rendez-nous notre pape que vous tenez prisonnier. La comédie a assez duré.

Lire aussi

* Lettre ouverte au pape François

* La franc-maçonnerie toujours condamnée par l’Eglise catholique