La photo de réfugiés économiques illégaux se prélassant sur des tombes a fait le tour de la sphère internet et a valu des démentis de la gauchosphère qui s’est empêtrée dans ses contradictions. Ce ne seraient pas des réfugiés économiques afghans à Calais mais des réfugiés syriens en Serbie ou en Croatie. Cela ne change rien ! L’ignoble ne cesse pas d’être ignoble parce qu’il a lieu ailleurs. Ce qui est inacceptable en France est tout aussi inacceptable en Serbie ou en Croatie.

Le temps des bisounours est terminé.


L’immigration de masse contribue à l’ubérisation de notre société et à la founiture de main-d’oeuvre à la mafia. Aider les gens en détresse ne veut pas dire aider les traficants d’êtres humains.