La Macronite aiguë est une série d’articles consacré à l’état pitoyable de la France. Cette dégradation avait commencé déjà sous les présidents Sarkhozy et Hollande. Le dernier président à faire partiellement du gaullisme est Jacques Chirac. N’oublions pas que Nicolas Sarkhozy a déverrouillé le sas lybien qui permettait d’arrêter les migrants. A cause d’une querelle d’ego avec le lybien Kadafi, le petit président français s’est imaginé qu’il pouvait refaire le monde. Le résultat en est catastrophique aujourd’hui. Des milliers de déchireurs-de-passeport affluent en Europe dans le but de rejoindre les mafias locales ou les caisses de chômage. Certains mêmes n’ont aucune gêne de l’avouer sur les antennes de télévision et d’affirmer haut et fort qu’ils viennent pour l’argent facile et non pour travailler

MA1 : Souverainiste un jour, souverainiste toujours

MA2 : L’arrogance du candidat Macron

MA3 : Les références animales maçonniques du président Macron

MA4 : Astérix résiste à l’envahisseur

MA5 : Le retour annoncé des djihadistes

MA6 : La destruction systématique de l’enseignement public en France

MA7 : L’enquête parlementaire sur les attentats du 13 novembre 2015

MA8 : Que retiendra-t-on du quinquennat d’Emmanuel Macron

L’inaction de Hollande et son incapacité à redresser la France n’a d’égal que la démesure de son égo. « Moi Président », est une phrase-culte de François Hollande qui traduit bien la surestimation de ego.

La Macronite aiguë : article suivant

La Macronite aiguë : dernier article