Le document «Lettre ouverte à Sa Sainteté le pape François» ayant été transmis par voie diplomatique au Vatican, sa publication sur le net étant accessible à tous, et n’ayant reçu dans un délai raisonnable aucune réponse négative de Sa Sainteté ni aucune argumentation qui en limiterait la portée, il devient donc applicable à tout catholique ainsi qu’à tout laïc n’ayant pas la foi mais se référant aux valeurs chrétiennes qui sont celles de notre monde.

D’un strict point de vue théologique, L’Esprit qui nous anime tous trouve toujours une voie pour s’exprimer même s’il apparaît que la voie naturelle se trouve défaillante. Sa Sainteté le pape a peut-être d’excellentes raisons de ne pas se mettre à l’avant-plan dans la condamnation de cette secte criminelle, la peur de voir son oeuvre empêchée ou contrecarrée par exemple, en laissant à d’autres, mieux inspirés, le soin d’annoncer à la Ville et au Monde (Urbi et Orbi) la continuité de cette condamnation.

La France, jadis prospère sous des rois catholiques mais aussi sous Charles de Gaulle, président catholique de la Veme République, vit aujourd’hui des jours sombres. La légalisation annoncée de la pédophilie, par le biais d’un projet de loi inique autorisant des adultes à avoir des relations intimes avec des adolescentes de 13 à 15 ans, mais aussi la toute récente libération d’un abuseur sexuel d’une gamine de 11 ans sous le fallacieux prétexte qu’elle aurait été consentante, ramène la République aux pires excès de ses débuts où les sectes maçonniques satanistes, non contentes d’avoir assassiné un roi innocent (crime de guerre), massacrèrent des populations civiles dont le seul tort fut d’avoir des convictions religieuses profondes. Plus de deux siècles plus tard les Vendéens se souviennent encore du

génocide que ces animaux Républicains, endoctrinés par la haine sataniste maçonnique, leur infligèrent.

Nos valeurs chrétiennes doivent à nouveau prévaloir, et pas uniquement en France, où elles sont particulièrement menacées. La suprématie du Bien sur le Mal, elle-même issue de la maîtrise des pulsions par la raison (ce qui est la caractéristique de l’humanité), doit à nouveau prévaloir dans notre monde chrétien. Nous ne pouvons accepter l’influence néfaste de ces sectes maçonniques qui prônent le relativisme et la mise sur pied d’égalité du Bien et du Mal, ou rendre égaux un médecin et un terroriste. Les dirigeants de ces sectes satanistes veulent

contrôler leurs affiliés en les maintenant au niveau animal, car leur but est de contrôler une armée plus facilement manipulable (on manipule les pulsions animales plus facilement que la raison humaine) et d’ainsi avoir le pouvoir. Ces animaux francs-maçons doivent être mis au ban de notre société, car ils n’amènent que la ruine et la désolation. C’est non seulement le devoir de tout chrétien d’agir ainsi mais c’est aussi le devoir de tout homme libre de bannir ces animaux sauvages de notre société et de leur ôter tout pouvoir. 

Le pape François est-il encore le représentant légitime des catholiques

A l’heure où le pape François se préoccupe plus du sort des terroristes Rohingyas que des chrétiens d’Orient, la question de sa légitimité se pose. Pour Media-Presse-info, journal de réinformation, François serait le premier anti-pape depuis Benoït XIII.

Cette notion d’anti-pape se pose dès lors que le pape Benoît XVI est toujours en vie et que de plus en plus de voix s’élèvent pour affirmer que le pape Benoît a été déposé par son successeur dans une sorte de cabbale orchestrée par des services secrets étrangers.

Pour Vladimir Poutine, l’action de François serait plus politique que religieuse et rejoindrait les théories économiques de la mondialisation, ce qui va à l’encontre de l’approche chrétienne qui condamne le culte effréné du Veau d’Or

Poutine affirme que : « le Pape rêve d’un gouvernement mondial et d’un système communiste de répression, qui n’est pas compatible avec le Christianisme. Le Pape a appelé l’Amérique à être gouvernée par un gouvernement mondial pour leur propre bien. L’Europe doit devenir un seul pays sous un seul gouvernement. Le Pape François travaille à l’établissement d’un gouvernement global communiste »

Le pape François est-il un hérétique?

Demander pardon aux terroristes Rohyngias, comme vient de la faire le pape François, constitue assurément une hérésie aux yeux du monde catholique. On ne demande pas pardon à un terroriste, cela revient à justifier ses crimes.

On ne peut en aucune mesure cautionner les massacres commis par les Rohyngias, seuls les animaux francs-maçons génocidaires agissent ainsi


Articles connexes :

* Génocides et crimes de guerre des sociétés secrètes au cours de l’histoire

* Richard Coudenhove Kalergi était-il franc-maçon et raciste?

* Le génocide vendéen

* Les sociétés secrètes

* Les territoires perdus de la République

Puisse la grâce de l’Esprit Saint nous guider dans la bonne direction