La presse dépendante, c’est-à-dire aux ordres des financiers saoudiens et texans, nous abreuve constamment de litiges passant devant la Commission Européenne pour concurrence déloyale. Ce faisant elle nous fait croire que la concurrence déloyale est férocement combattue par les instances européennes, ce qui est une vision biaisée de la réalité et donc bien un mensonge médiatique ou médiamensonge. Toutes les concurrences déloyales ne sont pas combattues par les technocrates européens. Certaines sont «plus égales que d’autres» [1]

Lorsqu’un producteur agricole vend ses produits de qualité et les expédie de Paris à

Marseille, il devra payer des taxes sur le diesel utilisé, une vignette routière, alors que le producteur de poulet chloré ou autre malbouffe ne paiera aucune taxe sur le kérosène, tant par bateau que par avion, et recevra même des subsides de cette même commission européenne s’il exporte ses produits et cela même à l’intérieur de l’union européenne. Alors pour une multinationale implantée dans tous les pays de l’union, il est plus intéressant d’exporter le même produit d’Espagne vers la France et de France vers l’Espagne que de vendre localement. Complètement absurde. Concurrence totalement déloyale organisée par les tyrans

de la technocratie européenne.

Pourquoi les ministres européens sont-ils à ce point les larbins des lobbys pétroliers saoudiens et texans en détaxant le kérosène et en subsidiant les transports intra-européens complètement inutiles? Sont-ils grassement payés sur des comptes en Suisse ou sont-ils aux ordres de sociétés secrètes?

L’exemple fourni par le journal Financité des crevettes pêchées en Mer du Nord, conservées avec des doses massives d’acide benzoïque et sorbique avant d’être expédiées au Maroc ou en Chine pour être décortiquées est à ce point éloquent de cette malbouffe organisée, de cette gabegie d’énergie et de cette concurrence déloyale. Selon ce même journal, «en moyenne aujourd’hui chaque produit agricole dans le monde parcourt 2500 km» [2]

Les médiamensonges : article précédent

Les médiamensonges : article suivant

Références

[1] La Ferme des animaux, George Orrwell, Folio Gallimard

[2] Vers la fin du libre-échange, Julien Collinet, Financité n°45, mars 2017, pages 5-7