La liberté d’expression à deux vitesses

Lorsqu’ Eric Zemmour ose critiquer la politique migratoire de la France, il a immédiatement un procès sur le dos. Lorsque Médine parle de « crucifier les laïcards au Goldgotha », là il s’agit de l’expression « d’une religion de paix » ou de l’expression du « mal-être des banlieues ».

Si l’incitation à la haine raciale est bien pénalement répréhensible, force est de constater que les associations loi 1901 subsidiées par l’Etat ne poursuivent en justice qu’un certain type de délit en vision directe avec les dogmes de la gauchosphère. Nous constatons aussi qu’un nombre non négligeable de juges classent sans suite des affaires d’incitation à la haine raciale parce que « jugée trop à droite » mais se déchainent par contre dès que les plaignants appartiennent à ce prétendu « politiquement correct » qui n’est rien d’autre que l’infâmie érigée sur un piedestal

Rendre hommage aux victimes et non les insulter

Le choix du bataclan pour produire Médine n’est pas anodin. Il s’agit d’une insulte supplémentaire faite aux victimes du Bataclan. La responsabilité de ce choix appartient au directeur du Bataclan lui-même qui a préféré les monnaies sonnantes et trébuchantes du show business à la dignité et à la compassion humaine. « J’irai cracher sur vos tombes » est le titre d’un ouvrage de Boris Vian. C’est ce que vient de faire la direction du Bataclan

Quand le sage montre la lune du doigt et dit « voici la lune », l’idiot regarde le doigt

Lorsque Edouard Philippe donne subvention au club de boxe fondé par le bruiteur râpeux Médine puis assume pleinement sa volonté de ne pas interdire le concert du bataclan, on peut se poser la question : « a-t-il bien compris les paroles du bruiteur?

Car Médine parle bien « d’aller crucifier les laïcards au Golgotha ». Les laïcards, ce sont bien les Macron, les Philippe et autres lécheurs de babouches ! Ah, j’y suis, Philippe a cru à une blague, il a cru que les « laîcards » désignaient les cathos de manière à rester dans le politiquement dégueu (que d’autres appellent correct). Et bien non, car il est une tradition dans la mouvance islamiste d’annoncer fièrement, ne fût-ce que pour tous leurs suiveurs, leurs intentions à venir. George W. Bush n’en croyait pas ses yeux le 11 septembre 2001, il ne croyait pas que ses amis saoudiens aient pu faire cela. Décidément les invitations pour le diner de cons commencent à pleuvoir !

Le soutien de nombreux musulmans aux propos haineux de Médine

Ils sont nombreux les musulmans à soutenir les propos haineux de Médine. Ainsi ce témoignage d’un arabe musulman paru sur you tube qualifie Médine de super-mec. D’autre part, de nombreuses mosquées salafistes diffusent en ce moment l’ouvrage « La voie du musulman » qui contient de nombreuses incitations à la haine religieuse, tant envers les Juifs que les Chrétiens ou les apostats.