Exposition du 11 mars au 22 avril 2018

Vernissage le samedi 10 mars dès 17h30

Galerie librairie FOCALE

Place du Château 4

1260 Nyon

www.focale.ch

……………..

Russie. L’espoir d’un couple d’avoir un enfant à l’aide de la gestation par autrui. L’espoir d’une femme de mieux subvenir aux besoins de ses propres enfants grâce au bébé qu’elle porte pour d’autres. Les photographies de la série « zehn monate » montrent dix mois de vie d’une mère porteuse, durant lesquels elle soumet son corps au contrôle d’une clinique. Pilules, seringues, hormones, instructions, examens marquent son quotidien et les frontières de son intimité.

« zehn monate », est le premier volet du projet « hope » ; ce dernier naît de la rencontre entre l‘artiste et photographe Sarah Hildebrand et trois scientifiques du département d‘anthropologie sociale de l‘université de Berne, Gerhild Perl, Julia Rehsmann et Veronika Siegl.

Trois sujets, trois pays, trois recherches artistiques, littéraires et scientifiques, prenant le corps humain comme point de départ, éclairent les ambivalences de l’espoir. Dans une Europe marquée par l’injustice politique et économique, l’insécurité existentielle et l’isolement croissant, les perspectives d’espoir sont inégalement réparties.

Loin des reportages à sensations, au travers de photographies et de courts textes littéraires, « hope » témoigne avec sensibilité et révèle les traces de celles et ceux qui dépassent leurs limites physiques, émotionnelles, morales, géographiques, personnelles et espèrent, ce qui pour d’autres est une évidence, que ce soit un enfant, une vie prolongée, une meilleure vie.

Le projet « hope » fait l’objet d’une publication chez Christoph Merian Verlag, Bâle.

Sarah Hildebrand, née à Genève en 1978, elle a été formée à la Haute École d’art et de design (HEAD) de Genève et à la Hochschule für bildende Künste (HfbK) de Hambourg. Actuellement, elle vit et travaille à Genève et Hambourg. Elle s’intéresse depuis longtemps à la notion d’identité. Dans ses projets, qu‘ils soient des photographies, dessins et textes, elle cherche à dévoiler les faits, visibles ou dissimulés, qui définissent une personne et un lieu. Elle explore la dynamique entre textes, photographies et dessins à travers livres et installations. Elle se décrit en tant que chercheuse-collectionneuse et définit sa démarche artistique comme une déclinaison narrative, textuelle et photographique. Son travail a été présenté internationalement à maintes reprises et publié aux éditions Kehrer Verlag, Dölling und Galitz Verlag, Art&Fiction et Christoph Merian Verlag.

www.sarah-hildebrand.com