Conquistador est un projet photographique échafaudé à partir de l’archive très dense de la vie de Louis de Boccard (1866-1956), un Suisse de la petite noblesse fribourgeoise exilé en Argentine à la fin des années 1880 et décédé au Paraguay en 1956. Nicolas Savary, photographe lausannois, est entré fortuitement en possession d’une partie de cette archive en Suisse d’abord, puis au Paraguay, dans le cadre de recherches liées à une résidence artistique en Amérique du Sud qu’il a fréquentée en 2014. L’archive découverte et rassemblée dans le cadre de ce projet est extrêmement riche, et surtout inédite. Elle se compose d’albums photographiques, d’une correspondance, de documents historiques, d’articles de presse et de journaux de bord (diarios).

Les photographies sont l’oeuvre, pour une part, de Louis de Boccard lui-même, et, d’autre part, de photographes vivant sur le territoire argentin à la même période, comme Samuel Rimathé. Pourtant, Savary ne propose pas un projet historique, mais plutôt une démarche contemporaine qui renvoie à des archives. A la consultation des documents, on voit que certains thèmes sont liés à des questions d’actualité. On pense par exemple à l’écologie et l’industrie touristique, aux questions de développement urbain ou à la situation des populations indigènes.

Coproduite par le Musée de l’Elysée et le Musée gruérien à Bulle, cette exposition en deux volets présentera à Lausanne des photographies contemporaines réalisées par l’artiste en 2014 et 2015, en Argentine, en Suisse et au Paraguay. On trouvera également des retirages ou des fac-similés d’images d’archives et certains documents originaux, ou des objets ethnographiques ou patrimoniaux. La scénographie fait penser à un collage narratif, avec des images de différentes natures, montées sous des formes spécifiques (cadre, contre-collage, papier-peint, projection, vitrine, etc.). Le second volet, davantage axé sur la question de l’archive, sera présenté du 27 janvier au 28 avril 2019 au Musée gruérien à Bulle.