Ceux que la rue appelle les traîtres

Lors de manifestations, il n’est pas rare de voir des banderoles de plus en plus accusatrices qui dénoncent la traîtrise de certains politiciens et hommes d’affaire. Que leur reproche-t-on exactement?

• Junker qualifié de « Mohammed Junker« . Son rôle dans l’islamisation de l’Europe n’est pas négligeable. Ses appels insensés à plus d’immigration , que seule l’inconscience ou la participation active aux mafias ou au terrorisme peut justifier, suscite le dégoût et le rejet par un nombre de plus en plus croissant de citoyens européens.

• Angela Merkel qualifiée de « Frau Sharia« . A voulu ouvrir grand les frontières européennes avant que son électorat ne réagisse et ne la fasse reculer. Beaucoup d’observateurs pensent qu’elle a reçu le prix maçonnique raciste « Kalergi », du nom du franc-maçon raciste Richard Coudenhove Kalergi. Ce prix est comme toutes les activités maçonniques secret. Une chanson des Brigandes, Merkel Dégage, « Frau Merkel muss weg » est disponible sur le net

Le parti AfD veut traduire Angela Merkel en justice pour avoir délibérément ouvert les frontières de l’Allemagne aux migrants et aux terroristes (l’aide au terrorisme est un crime contre l’humanité) en ignorant les lois et la constitution allemandes qu’elle est censée connaître. Le Parlement allemand aurait dû être consulté, ce qui n’a pas été le cas.

Les collabos d’aujourd’hui

Dans un entretien à Figaro Vox, Michel Onfray estime que [ les « collabos » d’aujourd’hui sont ceux qui estiment que l’islam est une religion de paix, de tolérance et d’amour ]. La collusion entre islam et franc-maçonnerie est sans doute à l’origine du sobriquet « islamo-collabo »

Ceux que la presse libre appelle les islamo collabo

• Alain Juppé, maire de Bordeaux, décore de la légion d’honneur l’imam de Bordeaux, membre fondateur des Frères musulmans, secte prônant le radicalisme et l’extrémisme religieux. Comment appeler autrement ceux qui font le lit des poseurs de bombes?

• Anne Hidalgo, maire de Paris, interdit le marché de Noêl 2017 sur les Champs-Elysées mais finance de manière illégale l’Institut des Cultures d’Islam et a été d’ailleurs condamnée à ce titre. A été mise en examen pour favoritisme dans l’affaire de la grande roue de la concorde (la mise en examen signifie l’ouverture d’un dossier à charge et à décharge et nullement une culpabilité – seul un jugement peut prononcer une culpabilité). Certains voient dans l’annulation du marché de Noël un écran de fumée destiné à attirer l’attention des médias sur autre chose que sur la mise en examen pour favoritisme qui est en cours. A déclaré en juin 2015 sur TF1 que « fêter le ramadan à l’hôtel de Ville ne la dérangeait pas » car cela fait partie du patrimoine culturel de ceux qu’elle défend. Le mot « nôtre » qu’elle utilise fait bien référence à sa caste, ce n’est pas une référence aux Français mais ressemble plutôt à une référence aux islamistes et francs-maçons musulmans qui prônent l’avénement d’une race unique négroïde eurasienne, héritée des thèses racistes du maçon Richard Coudenhove Kalergi.

• Najat Vallaud-Belkacem semble préparer déjà le terrain à de futurs occupants de la France en détruisant l’histoire de France au profit d’un pot-pourri multiculturel aux relents nauséabonds d’idéologie maçonnique (la race unique négroïde eurasienne) et en introduisant des cours d’arabe à l’école de la république, réputée laïque

• Edwy Plenel, directeur de Mediapart, prône ouvertement l’islamisation de la France et parle même d’une France complètement islamisée d’ici une ou deux décennies. Dans son livre « Pour les musulmans », Plenel passe tout à fait à côté de l’ultra-violence djihadiste et fait même comme si le phénomène n’existait pas. C’est ce négationnisme qui est à l’origine de son étiquette islamo-collabo. Pour Lydia Guirous, Edwy Plenel est le « collabo des islamistes ».

Pour Alexandre del Valle,  « Edwy Plenel et Mediapart sont devenus l’instrument de propagande des Frères musulmans »

Résistance républicaine parle du top 12 des islamo collabo.

Le site ne fait toutefois pas la distinction entre de l’électoralisme politique et un réel engagement envers l’islam radical. On aimerait connaître les noms des francs-maçons musulmans Shriners portant le fez et qui soutiennent les Frères musulmans association connue pour ses assassinats en Egypte notamment.

• Xavier Driencourt, ancien ambassadeur de France en Algérie, qui se félicite du doublement des visas français accordés aux Afro-musulmans de nationalité algérienne, de l’ordre du demi-million par an, et de cette politique de repeuplement de la France.

• Justin Trudeau, premier ministre canadien, a rencontré le leader des Frères musulmans à la mosquée de Brossard, secte connue pour son radicalisme, soutient le programme de l’ISNA qui veut l’instauration de la charia au canada. Il a aussi déclaré que « c’est la civilisation occidentale qui est responsable de ces attentats, parce qu’elle exclut les extrémistes musulmans et qu’ainsi « nous tuons des innocents » ! Ce traître à sa patrie (syndrôme de Stockholm) défend ainsi les terroristes

• Philippo Grandi, responsable des Nations Unies, qui estime, alors que les états occidentaux peinent à gérer l’accroissement de vols et de violence des migrants, que le Canada devrait accueillir plus de migrants issus de pays musulmans, notamment les terroristes Rohingyas, et n’hésite pas à donner des ordres à un état souverain.

• Edouard Philippe, premier ministre LREM d’Emmanuel Macron, a défendu l’association Mesjed Ennour en vue de la construction d’une grande mosquée. Or cette association est proche des milieux salafistes, connu pour leurs prêches radicaux incitant à la haine raciale. Il est qualifié de « lèche-babouches de la semaine » par les milieux authentiquement laïques.

• Benoît Hamon, député socialiste français, défend l’idée du droit de vote des étrangers et de l’inclure dans la constitution. Sa désignation comme candidat du parti socialiste a été fêtée dans les milieux islamistes radicaux. Il est qualifié de traître à sa patrie qui doit être jugé pour haute trahison parmi les défenseurs du monde libre.

• Henriette Reker, maire de Cologne, qui après la centaine de viols commis lors de la nuit de la Saint-Sylvestre, s’est indignée devant les journalistes de l’attitude des jeunes victimes qui n’auraient pas appelé la police « par peur de se faire voler leurs smartphones ». Elle a ensuite invité les jeunes femmes à avoir un comportement « mieux adapté », en inversant le sens des valeurs et en transformant les victimes en coupables. Stricte application de la charia, diront d’autres. Soumise au point de proposer que les femmes se tiennent à distance de bras d’un potentiel agresseur…

Ca donne envie de vomir des gens pareils.

• Marlène Schiappa qui non seulement nie tout problème de sexisme dans les banlieues mais en plus veut faire passer une loi de légalisation de la pédophilie, en ce sens que si cette loi passe (croisons les doigts que pareille ignominie ne passe jamais) les relations sexuelles entre un adolescent ou une adolescente entre 13 et 15 ans et un adulte seraient autorisées. La voix ouverte à tous les abus, comme ce cas récent d’une gamine de 11 ans abusée sexuellement qui a été reconnue consentante (comme si à 11 ans on pouvait être consentant ou consentante) et dont l’abuseur a été libéré. Sans doute un juge adepte du relativisme philosophique, très à la mode dans les sectes maçonniques satanistes.

• Emmanuel Macron accusé par Dreuz-info d’être un dhimmi (esclave entièrement soumis à l’islam) et d’avoir dit à Doha dans une phrase qualifiée de « falsificatrice » et d’ »immonde : “ceux qui veulent faire croire, où que ce soit dans le monde, que l’islam se construit en détruisant les autres monothéismes sont des menteurs et vous trahissent”.Rappelons que l’islam a détruit les universités romaines d’Alexandrie, de Gaza, de Constantinople, les églises Sainte-Sophie (Constantinople), Sainte-Marie-la-Neuve (Jérusalem), les bouddhas de Bammian, Palmyre, les tours du WTC, et j’en passe sûrement. Lisons les corans et nous verrons le peu de respect pour les autres religions. Le président Macron voulait certainement signer des contrats commerciaux à Doha, il a voulu plaire à ses clients. A récemment reçu à l’Elysée des membres de l’organisation Syria Charity, proche des frères musulmans. S’il s’avère que cette organisation détourne bien des fonds humanitaires pour des visées politiques ou terroristes, la Haute Cour semble promise au président Macron pour haute trahison et crimes contre l’humanité (soutien au terrorisme). Le journaliste Pierre Le Corf, qui s’est rendu en Syrie, nous montre dans une vidéo qui est réellement l’organisation Syria Charity et ses liens avec le terrorisme. Il nous parle aussi des mensonges sur la Syrie.

• Joëlle Milquet, pour qui, selon les propos rapportés par le journal de réinformation L’Union fait la Force, « l’école doit être au rendez-vous des migrants« , a concu le pacte méphistophélique dit d’excellence dont s’inspire la ministre Schyns qui lui a succédé. Au point que pour favoriser l’islamisation de la Belgique francophone, ce pacte prévoit des cours d’arabe, dont l’inutilité n’est pas à démontrer à moins d’une soumission aux lobbys pétroliers. Joëlle Milquet, qui a écrit aux journaux subsidiés pour qu’ils cessent d’utiliser le mot « allochtone », a aussi été vue avec des représentants des Frères musulmans, secte criminelle à la pointe du radicalisme musulman.

• Gérard Collomb, ministre de l’intérieur d’Emmanuel macron, a récemment rouvert 11 mosquées salafistes dont l’extrémisme et le radicalisme ne sont plus à démontrer. La décision de les fermer était justement basée sur la découverte de prêches enflammés incitant à la haine. A aussi offert un institut de la culture musulmane de 2 millions, lorsqu’il était maire de Lyon, avec l’appui de Cazeneuve représentant l’état français. Vient récemment d’inviter 100 imams algériens à prêcher durant le ramadan en mai 2018. Qualifié de bon collabo dans les media de réinformation.

• Avramopoulos, commissaire européen à l’immigration, qui prône ouvertement le grand remplacement de la population européenne. Dans une tribune dans le journal subsidié Politico, il ose avouer que l’objectif de l’UE est d’ouvrir toutes grandes les frontières de l’Europe à l’immigration, d’où qu’elle vienne, quelle que soit son origine ou sa religion, pas dans un but humanitaire mais parce qu’il s’agit « d’un impératif économique » !

L’appauvrissement de l’Europe de tous et l’enrichissement de quelques financiers internationaux. Le vol et la délinquence qui augmente le PIB. Ce genre d’arguments fallacieux font fureur dans les sociétés secrètes. A voir sa dialectique, on est enclin à penser que les arguments économiques invoqués coïncident étrangement avec les thèses racistes du franc-maçon Richard Coudenhove Kalergi qui prônait l’émergence d’une race nègre eurasienne et qui affichait sans vergogne son racisme anti-blanc en prétendant que le nègre urbain serait supérieur au paysan blanc. Ce racisme nous fait vomir.

• Bertoglio, appelé aussi Pape François, appelé aussi pape hérétique ou anti-pape (dès qu’il y a deux papes en vie aux conceptions opposées), non content de soutenir les terroristes Rohyngias (qui n’ont jamais confessé leurs crimes, rappelons-le), voilà qu’il soutient le programme mondialiste d’immigration massive massive en Europe (le programme Pan-Europe du franc-maçon raciste Kalergi) et le soutien sans la moindre réserve aux migrants violeurs, tueurs, agresseurs, voleurs et terroristes. Ces dernières déclarations lui ont valu la qualificatif peu flatteur d’islamo-collabo dans la presse libre. Rappelons que tous les catholiques ne se reconnaissent pas dans ce pape-là.

• Nicole Belloubet, Garde des Sceaux du très impopulaire président Macron, a récemment accordé une interview aux médias officiels où elle justifie l’injustifiable, à savoir l’aide matérielle à des djihadistes par le biais de libérations laxistes. Aider des terroristes, c’est un crime contre l’humanité. Cette ministre est-elle simplement conne (mais à un point difficilement imaginable?), ou alors est-elle complice de terroristes simplement parce qu’elle obéit aux ordres d’une société secrète sataniste (qui sera à son tour exterminée par ces mêmes djihadistes exécrant le satanisme des-dites sociétés secrètes et ne souhaitant nullement partager le pouvoir)? La vidéo a été mise en ligne par Joachim Veliocas. On y entend des paroles neu-neu pour expliquer ses idées stupides de faire sortir de prison, d’ici deux ans, 57 djihadistes. La presse libre parle d’une volonté délibérée de mettre en danger notre peuple, pour le remplacer au plus vite par une race nègre, suivant en cela les préceptes racistes anti-blanc du franc-maçon Kalergi.

• André Flahaut, dont les propos sur le « vivre-ensemble » rappellent trop ceux de la deuxième guerre mondiale où le « vivre-ensemble » était l’autre nom de la collaboration.  Selon cet ancien ministre aujourd’hui retraité, le vivre-ensemble passerait par une phase d’apprentissage de la langue, ce qui est tout à fait exact. A part que celui qui veut s’intégrer dans un pays doit apprendre la langue du pays. Implicitement, cet ex-ministre reconnaît que les islamistes ne veulent pas s’intégrer et ne veulent pas apprendre la langue du pays, sinon il n’aurait pas fait cette proposition débile. La remigration est donc la seule solution pour ceux qui ne veulent pas s’intégrer.

* Laurent Joffrin, journaliste au Nouvel Observateur, qualifié de « commissaire Joffrin » par Le Figaro, tant son obsession de dénoncer les journalistes déviants nous rappelle plus les périodes les plus sombres de l’histoire de France que la bonhommie d’un commissaire Maigret. Qualifier des démocrates comme Elisabeth Lévy, Eric Zemmour ou Yvan Rioufol de fascistes est indigne de cette profession qu’il prétend représenter. Sa récente prise de position en faveur d’une hypothétique cession d’églises à l’islam est non seulement un aveu d’islamophilie mais également un aveu d’anti-christianisme proche des sectes maçonniques satanistes. C’est le réalisateur Pierre Rehov qui a accusé Joffrin d’ »être complice du mouvement terroriste hamas.

Ceux qui n’aiment pas les Blancs

• Mémona Hintermann Affejee, néé d’un père indien musulman, commissaire politique du CSA en France, veut moins de Blancs à la télévision française. A-t-on jamais vu un membre de contrôle de la télévision chinoise trouver qu’il y avait trop de Jaunes? A-t-on jamais vu un membre de contrôle de la télévision sénégalaise trouver qu’il y avait trop de Noirs?

Ses commentaires déplaisants sur l’excellent journal télévisé de Jean-Pierre Pernaud que cette technocrate qualifie dédaigneusement de « France des sabots et des forgerons » rappelle le racisme du franc-maçon Richard Coudenhove Kalergi qui vantait les mérites du nègre urbain et méprisait ceux du paysan blanc

Ceux que la presse libre voient guillotinés à la fin de la guerre

• Nicole Belloubet, ministre de la justice et des prisons sous Macron Ier, entend défendre les terroristes français qui seraient condamnés à mort en Irak ou en Syrie. Si la mort peut paraître clémente par rapport aux atrocités que ces français naturalisés ont commises là-bas, on ne voit aucune raison valable pour qu’un ministre interfère dans la justice d’un autre pays. Quand un ministre de la justice le fait, c’est pour défendre un innocent et non un coupable. Ou il s’agit d’une forme de crétinisme aigu assez rare, ou il s’agit d’une forme particulièrement odieuse de collaboration islamiste et de défense du terrorisme. Après les attaques virulentes de la presse libre, même le crétin des Alpes finit par se rendre compte de ses erreurs. Persister dans l’erreur ne peut être que le reflet d’une adhésion au terrorisme islamiste. A la fin de toute guerre, c’est toujours la peine de mort qui attend les traîtres.

 • Justin Trudeau, Premier ministre du Canada, dont les positions en faveur de l’islamisme radical effraient la presse libre. Gatestone Intitute affirme que le Canada ne pourra pas plaider l’ignorance ou l’impuissance s’il est accusé de complicité par toute future victime américaine du terrorisme. Au Etats-Unis, la chaise électique ou l’injection létale sont beaucoup plus fréquents que la guillotine ou la pendaison.