Le multiculturalisme est un échec, tous les politiciens le savent. Certains s’obstinent à persister dans l’erreur. L’attrait des voix des «nouveaux électeurs» mais aussi la soumission aux pactes Eurabia et Eurislam a évidemment joué pour certains. L’appartenance à des sectes maçonniques musulmanes, telles les Shriners, a joué pour d’autres. «Arrachez le masque de respectabilité dont ils s’affublent», disait le pape Léon XIII [1].

[1] Humanum Genus, Léon XIII

* Joëlle Milquet

A présidé les Assises de la multiculturalité sans jamais en avouer l’échec. A été

photographiée en compagnie d’un imam radical et a prétendu avoir été «abusée». Se laisser photographier en compagnie d’un imam atteste d’une volonté électoraliste de plaire à un certain électorat. Ignorer la radicalité d’un imam est la preuve d’une naïveté qui n’a pas sa place dans le monde politique. Ce sont ces gens naïfs, ceux qui ne veulent pas voir, qui font le lit de partis extrémistes comme Islam. A aussi défendu des accommodements déraisonnables comme des horaires distincts pour hommes et femmes dans les piscines. Aujourd’hui, défend-elle les bus séparés pour hommes et femmes comme le souhaite le parti islam?

* André Flahaut

A proposé d’instaurer des cours d’arabe dans le secondaire, pour favoriser selon lui, «l’intégration». Au lieu de proposer des cours de français pour les nouveaux arrivants, il propose lui des cours d’arabe pour les autochtones de manière à ce qu’ils puissent s’intégrer.

S’intégrer à quoi? A la charia? On est dans l’inversion des valeurs. Appartient-il à une société secrète qui prône l’inversion des valeurs? On aimerait le savoir.

* Sarah Turine

Echevine molenbeekoise, elle est aussi administratrice de Green Halal qui prône l’obligation du halal, conformément à la charia. L’ élue écologiste Sarah Turine, islamologue de formation, déclarait dans Libération, dimanche 20 mars 2016 : «Salah Abdeslam n’a pas de soutien de la communauté de Molenbeek ». Pour Gilles-William Goldnadel, un tel aveuglement est coupable. Le parti écolo, subissant l’influence d’islamophiles, a aussi inscrit les accommodements déraisonnables dans son programme. Selon Sud-info, Sarah Turine parle arabe dans un clip de campagne

* Françoise Schepmans

Bourgmestre de Molenbeek, elle a permis avec son équipe l’obligation du halal dans les cantines scolaires communales. A récemment baptisé une place de la commune du nom d’une victime musulmane en oubliant les victimes non-musulmanes, faisant ainsi de cette victime une martyr à la cause du djihad. Vient aussi de poser pour la campagne électorale devant un drapeau belge modifié : déchiré d’un côté et amputé du rouge de l’autre pour laissé place à un drapeau turc de l’autre. La signification est claire, les Belges devraient s’intégrer aux Turcs

selon la bourgmestre et non l’inverse.

* Philippe Moureaux

Ancien bourgmestre de Molenbeek, il aurait, selon le journal national Le Peuple, protégé le truand Mohamed Abdeslam, frère du terroriste Salah Abdeslam. Ce truand a été arrêté et inculpé. La justice lui reproche d’avoir dérobé 70.000 euros à la commune de molenbeek et a bénéficié de complicités internes. Quand Philippe Moureaux a engagé ce truand, connaissait-il son pedigree? Le laisser-faire de Philippe Moureaux est par contre à l’origine de l’implantation dans la commune de Molenbeek des réseaux djihadistes. La politique de logement de Philippe Moureaux (à l’époque coalition PS-MR-Ecolo) était conçue de manière à y attirer les familles nombreuses musulmanes (les fameux logements sociaux à 6 chambres). La mauvaise réputation de Molenbeek est due aux différents bougmestres qui s’y sont succédés au point que les banlieues françaises difficiles lui sont comparées.

* Le parti Ecolo

Le parti Ecolo a soutenu la candidature de Fatima Zibouh, musulmane radicale voilée pour représenter Ecolo au Centre pour l’Egalité des Chances. En particulier, Mme Zibouh défend l’organisation terroriste Hamas. Interrogée par Pascal Vrebos sur Rtl, Sarah Turine alors co-présidente d’Ecolo a affirmée « je ne savais pas ». Rappelons que Mme Turine est islamologue de formation 

Les seconds couteaux

* Marie-Martine Schijns, ministre de l’éducation nationale francophone, a suivi son comparse André Flahaut, et a instauré des cours d’arabe dans le secondaire. Facultatifs dans un premier temps, la ministre n’a pas révélé ses intentions quant à une volonté sous-jacente d’arabiser et d’islamiser le pays. Prétextant une volonté d’ «intégration», la ministre cache mal sa soumission aux directives européennes Eurislam, qui sous prétexte d’obtenir du pétrole bon marché, vise à islamiser le continent européen.

* André Antoine, qui, après avoir entendu son compère Flahaut et le débat qui s’en suivit, crut intelligent de se lancer dans l’arène politique comme un taureau face à un torero. Il ne parvint à émettre aucun argument sensé pour défendre l’indéfendable, à savoir l’arabisation et l’islamisation du pays. Errare humanum est, sed perseverare diabolicum.

* Mahinur Ozdemir, députée régionale bruxeloise humaniste (CDH) voilée, a défendu pendant très longtemps les couleurs de l’humanisme et de l’islamisme avant d’être exclue de son parti pour propos négationnistes sur le génocide arménien. Considérée un moment comme la dauphine de Joëlle Milquet, elle fut présentée longtemps comme «un modèle d’intégration», avant que ses idées sur l’introduction de la charia en Belgique ne choque de nombreux adhérents de son partis qui préférèrent le quitter. Il est raisonnable de penser que l’hémorragie des départs a précipité son exclusion. Aujourd’hui le parti socialiste ferait les yeux doux à Ozdemir pour l’attirer dans ses rangs

* Mohammed El-Khanous, échevin molenbeekois et propagandiste de la foi musulmane. Sa fille a aidé un djihadiste pour partir en Syrie.

* Jamal Ikazban conseiller communal PS  à Molenbeek, proche des frères musulmans, président de l’école de formation des jeunes à Molenbeek, il a aussi traité Claude Moniquet d’ »ordure sioniste » (alors qu’il n’est pas juif). Conseiller régional PS, il a été surpris en train de faire le signe de ralliement des islamistes fondamentalistes.

Les actions cosmétiques des politiciens

En marketing, quand un très mauvais produit ne se vend plus, on change l’emballage et on continue de vendre le produit. En politique aussi, on change l’emballage. On aimerait entendre ne fût-ce qu’une seule fois un politicien annoncer qu’il s’est trompé. Tous ceux qui se sont fourvoyés dans le multiculturalisme devraient annoncer qu’ils se sont complètement trompés. Au lieu de cela nous voyons des politiciens imbus de leur personne refuser de reconnaître leurs erreurs et continuer dans la mauvaise voie qu’ils s’étaient tracés. Changer l’emballage en somme sans changer le produit. Et cette sur-dimension de l’ego des politiciens affecte malheureusement plus le sud du pays que le nord, au point que certains francophones de Wallonie aimeraient bien voter pour des partis flamands à l’âme moins corrompue.

Au rayon des actions cosmétiques, notons le renvoi de Mahinur Ozdemir pour négationnisme du génocide arménien. Ni sa marraine Joëlle Milquet (qui rêve toujours de multiculturalisme) ni l’échevin molenbeekois El-Khanous (ardent défenseur de la cause islamiste dont la fille a aidé un djihadiste pour partir en Syrie) n’ont souffert du moindre blâme et continuent leurs actions islamophiles.

Dans le même ordre, la propositions de décret de la députée régionale libérale  Florence Reuter en vue d’interdire le port du voile dans la fonction publique. Le regroupement familial est non seulement toujours d’actualité, mais en plus les dernières vagues migratoires vont étendre son champ d’action au point que le responsable du parti Islam annonce fièrement que Bruxelles sera musulmane en 2030. En sous-entendant avec la complicité passive de ces politiciens-perroquets

qui parlent beaucoup mais ne font rien. Et cela n’empêche nullement le parti

libéral de recruter dans les mosquées (le candidat Ulusoy est bien responsable d’une mosquée comme l’avait annoncé le ministre Madrane sur les antennes de la radio nationale belge)

L’action plutôt que l’agitation

Nous attendons de nos politiciens des actions et non des paroles ou des actions cosmétiques. La remigration. Ou le départ volontaire (en Belgique nous connaissons deux formes de départ volontaire : le départ volontaire calme et le départ volontaire assisté façon Verroken, suite aux événements de Louvain en 1968)

Les résistants

En France, le maire de Six-Four a interdit les cours d’arabe et a envoyé la police pour procéder à l’application de la décision du conseil municipal

Dans cette série d’articles

Les Territoires perdus du Royaume de Belgique : article précédent

Les Territoires perdus du Royaume de Belgique : article suivant

Lire aussi

* Les Territoires perdus de la République française

* Ceux que la rue appelle les traîtres et que la presse libre appelle islamo collabos

* Le pacte méphistophélique de l’or noir ou eurabia

* Remigration : la solution à tous les problèmes

* Les aveugles qui ne veulent pas voir

* Levez les yeux de votre abrutiphone et regardez le monde tel qu’il est

* Comment les media fabriquent de fausses informations

* Les accommodements déraisonnables

* Génération identité

* Le remplacement de population en Europe