Comment la propagande assadienne se banalise, en étant par ailleurs relayée par la gauche comme par la droite (épisode numéro 2867543).

2 idées largement partagées actuellement sur la très mal nommée « crise des migrants » participent d’un récit tronqué des événements syriens:

– Non, les réfugiés syriens ne fuient pas uniquement les « dangereux barbus » et l’état islamique. Les rapports des ONG internationales mettent en lumière que depuis le début de l’année 2015, près de 90% des civils syriens tués l’ont été par le régime en place. Il est donc assez logique de penser que la majorité des réfugiés syriens fuient les BOMBARDEMENTS, et pas d’abord les décapitations (même s’ils fuient AUSSI ces dernières). Islamophobes de tout poil, on sait que c’est plus facile de dire que les islamistes sont les seuls méchants sur terre, mais en Syrie, la terreur est majoritairement « laïque ». (Ce qui ne veut pas dire que daech ne sème pas aussi l’effroi, que du contraire).

– Non, « l’ingérence occidentale » – Bush, BHL et compagnie -n’est pas ce qui a déclenché le conflit syrien. En mars 2011, c’est Assad qui a déclaré une guerre contre celles et ceux de ses concitoyens qui s’opposaient à son régime. Et si depuis lors, de multiples ingérences ont effectivement eu lieu dans ce conflit, les plus meurtrières sont de loin celles qui ont permis à Assad de se maintenir au pouvoir et de massacrer en toute impunité. Le tort de « nos » gouvernements est surtout d’avoir laissé faire, d’avoir tergiversé, d’avoir permis au chaos de s’installer. En bref, de n’avoir rien fait de concret pour mettre fin à la barbarie et de ne pas s’être engagé (vraiment) à trouver une solution à ce conflit.

Remarques conjointes:

1) allez voir l’état de la rébellion syrienne, et puis on reparlera de ce « scandaleux soutien » à son égard. On peut en revenir 2 secondes aux FAITS?

2) daech, création de l’OTAN, des sionistes et des US, ce serait aussi tellement plus simple, mais ça commence « un peu » à sentir la dieudonnisation généralisée des esprits. Là aussi, à part des vidéos sur les « 5 vérités qu’on vous cache », qqn a-t-il le plus petit début de commencement d’un truc basé sur du RÉEL?

3) non, tout n’était pas « tellement mieux » du temps de Kadhafi. Ce n’est pas parce que la situation actuelle est merdique qu’on est obligés de devenir les idiots utiles (posthumes ou non) de tous les dictateurs sanguinaires de la terre (et de relayer des photo-montages débiles sur les réseaux sociaux, par la même occasion).