Selon la presse de collaboration «  » un sympathique groupe de migrants s’est réuni dans la rue pour manifester contre Matteo Salvini ».

Ce que cette même presse ne dit pas, c’est la haine raciale anti-blanc lorsqu’ils chantent à tue-tête :  « Salvini, va te faire f… », Le ministre italien de l’intérieur répond avec élégance aux injures et à la bave de crapeau :  « Moi en revanche, je leur envoie un énorme baiser. » Il ajoute : La fête est finie, détendez-vous. D’abord les italiens ! »

Rentrez chez vous

Après avoir dévasté la ville de Florence, après avoir tué et puis dépecé Pamela Mastropietro en vue de la manger, après avoir violé certains de vos hôtes, après avoir logé dans des hôtels 4 étoiles, dites-vous que la fête est finie (en France aussi, on vide les hôtels pour laisser la place aux touristes). Le temps de revoir le pays de ses ancêtres est arrivé, il n’y a pas de place ici pour vous. L’Italie vient de donner le signal à l’Europe

La faillite de la sécurité sociale voulue par les islamophiles

Ceux qui défendaient l’immigration massive (le précédent gouvernement italien) ne se préoccupaient absolument pas des ravages causés à la sécurité sociale. Aucun de ces BAC – 12  n’était en mesure de créer un seul emploi. Le paiement des allocations pour migrants ne pouvait donc se faire que par des taxes supplémentaires et des limitations dans la couverture sociale. Les Italiens n’en ont pas voulu

L’ Europe des traîtres et des corrompus

En faisant allégeance à la mafia khazare et au groupe Bilderberg, de nombreux politiciens qui s’auto-proclament « de haut vol » se sont littérallement enfermés dans le processus d’islamisation de l’Europe voulue par le traité Eurislam en échange de pétrole bon marché. D’autres par affinité avec les francs-maçons Shriners se sont engagés dans un processus de destruction des valeurs européennes chrétiennes. D’autres enfin, par bêtise ou par arrivisme, n’ont pas vu que le soutien de Soros à des ONG pro-islam ou anti-occidentales permettait aux mafias islamistes de s’enrichir et d’acheter des armes en vue de nouveaux attentats en Europe. Ce rejet de dirigeants européens corrompus ou abêtis a voulu à bon nombre d’entre eux le surnom d‘islamo-collabo » par la presse libre. Il ne tient qu’à eux de décoller cette étiquette en défendant le monde libre et à cesser toute compromission même involontaire.

Les vrais chiffres de l’immigration

Dans son livre  » Les vrais chiffres de l’immigration » , Jean-Paul Gourévitch nous livre une vision claire, non occultée par les média de propagande ou d’obéissance financière.

Lien entre immigration et délinquance

Le rapporteur au Sénat français Sébastien Meurant affirme : « il y a un lien entre immigration et délinquance ». Selon lui la nouvelle loi « Asile et immigration » n’est pas du tout à la hauteur des enjeux et risque de faire éclater l’Europe

La grandeur retrouvée de l’Italie : article précédent